pour quelques euros de plus

Non je ne copie pas, j'avais ce titre en tête quand je suis tombé sur le dernier article de Seb Font (notre futur pésident).

Mais en écoutant La Bas si j'y suis, une info provenant des RG (renseignements généreux) m'a piqué les yeux, ou plutôt les oreilles.
Ce matin j'écoute le JR, non pas une redif de Dallas, le journal radio, et là encore une "info" provenant d'une revue de presse, me pique les yeux, jugez plutôt :

"les europpéens veulent de plus en plus d'état, de régulation, quand leurs gouvernements, forcés par la mondialisation, leur en proposent moins"

...

Là, je reviens sur l'autre info, et je dis non, merde, si notre flamboyant prez a un mérite, c'est celui de mettre de l'état là où il faut. Lisez ceci donc :
L'Assemblée a entériné la suppression de l'impôt de Bourse. La mesure prendra effet d'ici 2009. L'impôt taxait à hauteur de 0,3% les opérations supérieures à 7.668 euros et rapportait environ 240 millions d'euros par an.
Si on en croit l'article, tout ça sera compensé par un autre truc, on y croit tous.

Donc on voit mal pourquoi les europpéens se plaingnent, l'état, on en met, mais peut être pas où on pense... enfin DTC quoi.
Les députés UMP Gilles Carrez et Yves Censi vont donc défendre un amendement tirant un trait pur et simple sur cet impôt. Ce faisant, ils vont amputer les recettes de l'Etat, telles qu'attendues par le gouvernement pour l'année prochaine, de 260 millions d'euros. " Ce chiffre est à comparer au milliard d'euros de pertes fiscales et sociales générées par les délocalisations des opérations sur actions des résidents français ", font-ils valoir.

Cependant, comme les y avait invités récemment la ministre des Finances, Christine Lagarde, les députés ont été priés de trouver une compensation fiscale immédiate, afin de ne pas dégrader encore le déficit budgétaire. C'est pourquoi ils vont proposer de relever le taux d'imposition des plus-values de cessions d'actions de 16 % à 18 % (à quoi s'ajouteront toujours les 11 % de CSG et CRDS). Un taux qui n'a pas été choisi au hasard puisqu'il correspond au prélèvement libératoire forfaitaire qui frappera, à partir de 2008, les dividendes et les obligations des particuliers, ainsi que les députés l'ont voté fin octobre.
Vous avez capté quelque chose ?
moi pas

Mais j'ai lu ceci : on a des pertes à cause de la mondialisation, alors on laisse tomber, allez-y les gars, goinfrez vous, on trouvera les thunes ailleurs, t'inquiète. Mais bon on sait pas combien visiblement, c'est pas grave faut rassurer les proffessionels...

Petite note : y'en a qui se sont penché sur les chiffres, et devinez à qui ça profite !

Bien joué Bercy : on augmente le taux annoncé d’imposition (de 16 à 18%) mais on baisse le taux réel pour les hauts revenus ( de 24 à 18 %), et le tour est joué ! Cette réforme, passée comme une lettre à la poste, se traduit en fait pour nos amis les plus riches ( pour eux leur salaire c’est souvent de l’argent de poche, comparé aux montants perçus lors des distributions) par une baisse de 25 % de la somme versé au Fisc. Et qu’apprend-on ? Que ce très très cher Bernard Arnault a touché la coquette somme de 327 millions d’euros de dividendes en 2007 – oui vous avez bien lu 327 millions, ce n’est pas une erreur – et qu’il n’y a pas de raisons de croire qu’il touchera moins en 2008, en 2009 et en… etc, etc, etc, etc. Et pour une seule année, une économie potentielle d’impôt par M. Arnault de 19 560 000 euros soit 1000 ans de salaire annuel d’un Français ! Et on nous parle de réduire les déficits ! Merci qui ? Merci Bercy répondirent les Echos.


J'espère surtout que ça rassure les gens, les braves gens qui disent qu'ils voudraient plus d'état, il est là l'état, il met en place la mondialisation, il ne la subit pas, il la construit, pierre par pierre, et il vous emmerde. L'équité des salaires ? pauvre bande de débiles, vous y croyez vraiment ? Vous croyez vraiment que la france est en faillite et que c'est à cause des retraites des agents SNCF ???

Parce que de toute façon, les médias vous le répètent sans arrêt, votre seul interêt dans cette société ? Le pouvoir d'achat, votre seul horizon : acheter. (ah ouais et bosser aussi, de façon un peu plus souple si c'était possible)

6 comments:

emcee said...

De toute façon, ça gouverne à vue. D'abord les cadeaux aux riches et comme il ne reste pas assez dans les caisses, on va râcler les fonds de tiroirs.
Dernier râclage en date (à moins que j'en aie raté depuis): supprimer l'exonération de la taxe audiovisuelle aux personnes âgées. D'accord si elles ont les moyens, y pas de raison, mais quid de toutes celles qui ont des retraites infimes?
Ca leur en bouge une sans ébranler l'autre, à ces vautours.
Remarque, bientôt, elles ne pourront plus se payer l'électricité et le chauffage, alors, à quoi bon avoir une télé?
Les dieux nous sont tombés sur la tête.
Allez, les "anti-grève", continuez à soutenir la crassitude.

coco_des_bois said...

Je n'en avais pas entendu parler ...
Mais j'avoue que c'est une formidable coup de pute, dans une société où on est de plus en plus individualistes et où les vieux meurent seuls.

Evidemmment, il faut réclamer des thunes pour cette télé de merde qui s'auto finance avec toute cette pub et ces société de prod richissimes...

Comme tout est quand même beaucoup plus clair qu'avant, comme cette droite est si magnifiquement décomplexée.

vlg said...

Coco des bois s'est extasié :
«comme cette droite est si magnifiquement décomplexée.»

Ouais, ça fait rêver.
Apparemment, ils appliquent texto les slogans de la fausse manif de droite :
«Plus d'argent pour les riches»
«Les pauvres, taisez-vous, le gouvernement est avec nous»
etc, ad nauseam.

Merci d'avoir exhumé ces mesures et détaillé ces chiffres. C'est tellement discret, ça passe pour un detail, une mesurette, TF1 n'en parle même pas. Et pourtant, c'est tout le programme du sherif de Nottingham (l'ennemi de Robin des Bois, lui même cousin de Coco des bois ?) : prendre aux pauvres pour donner aux riches. Il faut le dire clairement.

Et comment les 99,9% de la population qui se font ainsi flouer peuvent-ils l'accepter sans réagir ?
OK, seulement 0.7% est au courant, mais quand même...

coco_des_bois said...

Je pense qu'il faudra encore pas mal de temps pour que les gens se rendent vraiment compte.
Aujourd'hui le confort matériel tout de même assez important de la population française fait que l'interêt perso est largement supérieur à l'éventuel constat de cette politique de merde. Les journaux nous rebattent les oreilles de "pouvoir d'achat" et comme toute propagande, ça devient effectivement le seul objectif du peuple.

Peu importe le système si il permet aux gens de manger (de la merde) assez voire trop, si il leur permet d'avoir une bagnole et une télé, on se fout de savoir comment, pourquoi et à quel prix.

Fabien said...

J'avais vu cette info sur le tout récent mais pour l'instant enthousiasmant blog de l'équipe de la revue Regards Croisés sur l'économie.

http://www.rce-revue.com/?q=node/149
(je vois pas de liens pour trackback?)

http://www.rce-revue.com/?q=rceblog

vlg said...

Coco a dit :
«Aujourd'hui le confort matériel tout de même assez important de la population française fait que l'interêt perso est largement supérieur à l'éventuel constat de cette politique de merde.»

C'est très vrai, et je me permets de citer Lapinot, le personnage de Lewis Trondheim dans le tome 7 "La Couleur de l'Enfer" :
«Avant, la société tenait le peuple grâce à son inculture. Maintenant, elle nous tient grâce au confort, un bien-être douillet qu'on ne veut pas quitter.»

Tant que j'y suis, je cite aussi Richard, dans le même album :
«Quand il y a trop d'andouilles, je suis contre la démocratie.»

Lisez des BDs !