euh non même pas en rêve

Un soir récent, fin de match victorieux d'une équipe de branleurs qui a scotché des millions d'ahuris devant leur poste de télé, et qui les a poussés à hurler sur ce même poste de télé.

Moi et un pote après une petite ballade pré-nocturne dans les rues de Paris, remontons la rue de Rennes, comme "on" a gagné, les feux rouges, c'est open-bar... en fait non, c'est open-bar toute l'année les feux rouges, je suis à vélo.

Dans les rues, de rares ahuris qui hurlent sur les gens qu'ils croisent, contents qu'ils sont que "on" a gagné, proposition qui se transforme souvent en "ils" ont perdu dans le cas inverse, mais passons, c'est pas le sujet.

A un croisement, un ahuri motorisé, enfermé dans sa cage en métal (on consultera à ce sujet le très bon album de Stupeflip et la chanson "les cages en métal" qui explique la disparition des hérissons des rues de Paris (et accessoirement the rise of the cons [note de moi])) déboule dans une rue adjacente à la rue de Rennes que nous remontions, donc. Son feu à lui est vert, il est heureux comme un Pape, il n'aura pas à repasser ni sa chemise, ni la première, MAIS là, c'est le drame :
Il nous voit à travers son pare brise/moucheron/hérisson volant lui couper le chemin que le feu vert lui avait ouvert tel une voie royale vers le succès pour Loanna. Il nous voit croiser virtuellement (parce qu'éloignés de 30 mètres au moins) sa route, SA route, celle que de fait, les petites LED de la signalisation routière lui avaient quelques secondes avant entièrement dédiée.

On peut lire son énervement à sa sale tronche de connard, et le résultat de cet énervement se manifeste immédiatement par un TÛT ! S'en suit une remontée dans la rue de Renne à notre niveau, un baissage de vitre électrique (toute option la caisse mon pote) et une tentative de moralisation des emmerdeurs de voiturer tranquille :

"gna gna gna faudrait respecter les feux tout ça tout ça, c'est pas bien, bla bla, le jour où vous aurez un accident peut être que vous respecterez la signalisation et mon cul sur la commode"

"oui oui très certainement, on va y penser, allez SALUT"

Non en fait non, même pas en rêve, je ne respecterai jamais cette signalisation débile qui a été faite pour réguler le trafic de ces connards d'automobilistes qui pensent que la ville est à eux, qui pensent qu'un feu vert leur donne des droits, qui pensent que parce qu'ils respectent (quand ils veulent) la signalisation et donc la loi, ils peuvent me flinguer les poumons avec leurs gaz d'échappement pourris, qui se croient obligés de faire des leçons de morale alors qu'il se préparent bien gentiment à laisser à leurs gosses les merdes qu'ils auront passivement contribué à entasser !


Non

Quand ce genre de connard arrêtera-t-il de prendre sa caisse de merde pour faire ses pauvres déplacements minables ? Quand arrêtera-t-on de construire des escalators stupide sous prétexte de permettre aux vieux de se déplacer ? des immeubles modernes avec 12 ascenceurs et pas un escalier accessible ?

Ho bien sûr la fin du pétrole, on pense tous qu'on ne la vivra pas ! Mais alors pourquoi faire des gosses si c'est pour leur léguer le merdier que beaucoup envisagent ? Le grenelle de l'environnement ? qui a dit ça au fond là ? au goulag. La voiture électrique ? au goulag. Les agro-engrais-pesticide-carburants ? au goulag bordel !!! Tiens un autre article sur les champs de pétrole en Arabie.

Il est troublant qu'au nombre des vertus reconnues au partisan fiure justement l'indiscipline. En fait on aurait jamais du délier râge et politique.
L'insurrection qui vient - le comité invisible (merci Jenny)
Pendant ce temps, certains imaginent un code de la rue, une autre façon d'envisager la ville et les déplacements, une façon de se réapproprier ce que les bagnoles nous ont volé. Un dossier complet sur politis à ce sujet.

Des centaines de milliers de cyclistes roulent au quotidien dans les rues des villes françaises. Ils et elles le font dans des conditions dangereuses parce que les véhicules motorisés se sont accaparé la rue, avec le soutien des pouvoirs publics et au mépris des usagers de la voirie les plus vulnérables. Alors oui, pour essayer de devancer la meute motorisée (son bruit, ses odeurs...), il arrive aux cyclistes de passer au rouge, comme le fait n’importe quel piéton ; et alors oui, il leur arrive aussi de prendre un sens interdit, parce qu’il est moins dangereux de
croiser une voiture ou une moto que de se faire doubler par elles. »
Ainsi débute le Manifeste des sans-voie « irresponsables », qui, un peu sur le modèle du Manifeste des 343 salopes, reconnaissent aujourd’hui désobéir au sacro-saint code de la route pour protéger le droit de circuler dans la rue autrement qu’en voiture sans se mettre en danger.

Cet aveu se double d’une forme d’engagement citoyen puisqu’il n’est pas seulement question de défendre son intérêt dans ladite déclaration mais de prendre en compte celui de l’autre, a fortiori plus vulnérable. « Je déclare que je suis l’un-e de ces cyclistes : légitime, mais illégal-e (du moins en France). Je déclare avoir brûlé un feu, avoir pris un sens interdit. Je déclare que, pour ma sécurité, je continuerai à le faire, dans le respect absolu des piétons et sans gêner les autres usagers, tant que n’aura pas été mis en place le code de la rue que nous réclamons. »
D'autres encore essaient de se battre contre des idées reçues à la con, comme la dangerosité du vélo en ville, le port du casque obligatoire... etc. Car quand un danger comme la voiture est identifié, il est plus facile de taper sur les victimes que sur les constructeurs automobiles non ?

Alerte casque : vous pouvez agir !
Le Comité Interministériel Sécurité Routière prévoit de déposer le 16 octobre 2007 une proposition de loi "casque obligatoire". La FUBicy vous invite à interpeller vos élus locaux pour éviter cette mesure qui pénaliserait le développement du vélo urbain sans avoir d’impact significatif au niveau sécurité routière.
Vous faites comme vous voulez, moi je ne respecte pas ce code qui ne sert à rien. Je demande le droit pour toute personne "vulnérable" de pouvoir se déplacer dans sa ville sans risquer de se faire tailler en pièce, le droit pour un piéton de traverser sans regarder, pour n'importe quelle raison que ce soit, le droit pour les vélos et autres rollers de se déplacer où ils veulent, et l'obligation pour les cages en métal de se plier à tous les impératifs de sécurité et d'environnement possibles et imaginables. Ceux qui prennent leur bagnole sont dans deux cas :
- Il n'ont pas le choix
- Ils ont le choix
Dans ces deux cas, ils ont entre leurs mains un engin de mort, rapide par accident, lente par combustion de pétrole et rejet de substances allergènes et cancérigènes, dans tous les cas ils doivent fermer leur gueule.

9 comments:

Jenny Suarez-Ames said...

Approbations inconditionnelles, décidément, j'arrête pas.
On s'acharne en ce moment sur ces enfoirés-de-cyclistes qui ne respectent rien, et pendant se temps-là tu peux A) te faire dégommer par un connard en 4X4 qui oublie son clignotant B) te viander en scoot sur une flaque d'huile après quatre autres et finir à l'hosto (expérience vécue, merci la voirie C) t'exploser contre la portière du 4X4 du A, et j'en passe.
Alors donc tant que ces putains d'automobilistes de merde (oui) qui ne perdent rien pour attendre, pic de Hubert mon amour (j'ai paumé mon permis, je le reprendrai le jour où il n'y aura officiellement plus de pétrole) n'auront pas appris à conduire, et surtout à ne pas conduire, je continuerai à rouler sur les trottoirs place de la Bastille, parce que ça s'appelle de la survie.
Ouais, je m'énerve, mais bon, ça me tue de me manger une prune pour cent mètres de trottoir ou un feu orange pendant que des dangers à pare-buffle (on sait jamais, dans les hauts-de-seine, y a plein de buffles) peuvent manquer de nous dézinguer impunément.
Sinon, il faudrait éduquer les vélibaddicts qui ne savent pas qu'ils sont invisibles pour le gros con en pare-buffle, et surtout qu'ils sont à poil, vulnérable, pour être polie (des fois je suis malpolie).

cécile said...

Je ferme ma gueule ! Petite circonstance atténuante (j'ai droit ?) je travaille à 45 km de chez moi, je ne veux pas déménager car j'habite un superbe endroit mais… Tous les jours et de plus en plus j'ai les boules d'être obligée de faire toute cette route. Avant dans le temps il y avait des trains (dans les année 40-50 c'est dire si c'est vieux) qui partaient des petits villages pour aller à la ville… Paris c'est presque plus facile que la campagne pour ça… Celui qui prend sa caisse à Paris, je ne le comprend pas ! Mais nous, pauvres éloignés de la civilisation, nous sommes contraints à polluer si l'on veut bosser décemment ! Tout ça me fait penser qu'en ce moment je ne choisis pas ma vie je la subis… Arrrgh, mais je ferme ma gueule !;o(

coco_des_bois said...

Mais en effet, les gens pensent que l'on ferme des gares SNCF parce qu'il n'y a pas assez de trafic, mais on les ferme dans le but qu'il n'y en ait plus du tout, on privilégie les trains à 500km/h (ouais suuuper, mareille en 22 minutes, très utile)
et on ferme tout le reste...

C'est un modèle de développement complètement débile, il faut lire Illitch à ce sujet, où comment agrandir toujours les voies de circulation qui seront à terme de toute façon toujours bouchées ...

Ceci dit, Cécile, fermer sa gueule en voiture, c'est déjà en soi un exploit ! J'ai expérimenté à peine un an une voiture, ben ça rend à peu près aussi con que le télé...

Pour ce qui est du pic, attendons un peu et nous verrons poindre les relocalisations ... ça risque d'être marrant ! j'aimerais bien le vivre pour voir comment les journalistes et les politiques vont gérer leur propre connerie ... avec amnésie probablement comme d'hab.

Jenny Suarez-Ames said...

La voiture rend con, c'est un sage constat.
Moi aussi quand je conduisais j'étais con (maintenant aussi, note).
Le métro rend fou.
Le scoutère tue.
Le vélo crève.
Les pieds enflent.
Quid de l'hélicoptère, comme à Sao Paulo?

Minime said...

et dis donc, tas pleins de groupies :), c'est chouette, c'est le vert ca :), bon je te fais des bisous et te souhaite bon dimanche. t'as raison de raler, m'enfin moi les sens interdit tout ca, je signerais pas une petition pour tout de meme, hein, faut pas deconnner non plus, en tout cas, ca me semble bien loin vu d'ici, paris ca a beau etre grand c'est un peu bizarre, ca doit etre trop pollué, faut aller a la campagne un peu, mais nous ont a aussi nos gros cons en 4*4 qui traine dans nos beaux chemins pour faire la chasse. Et y'a des bons et des mauvais chasseurs, mais comme dit le sketch des inconnus...c'est pas facile a faire la difference, si peut etre que les bons leurs chiens ils sont calmes et font pas de bruit. mais les meilleurs chasseurs sont ceux qui chassent plus en fait :), et qu'on mis une fleur a leur fusil

tien je suis partie or sujet moi encore, c'est pas grave, c'est que a force de pas etre parigo, hein, moi pas etre une tete de veau :)

bisous aux veaux :)

Jenny Suarez-Ames said...

ANNONCE
VIDE-GRENIER:

Dès demain, nous organisons un vide-grenier de LIVRES. Alas, tout n'est pas intéressant mais il y a de la géopolitique, du roman nouare, des tas de trucs, et tout ça doit partir à la poubelle.
Si vous voulez des livres GRATOS, envoyez un mèle à : les.moissonneuses@hotmail.fr
On vous jure que c'est pas une arnaque genre France-Loisir.

coco_des_bois said...

moi je veux du papier gratos !

moi moi moi

Minime said...

il est mimi coco :) coco t mimi :)

coco_des_bois said...

doh... merci :)