Navré

Ouais, navré, parce que y'avait "ce que certains appellent encore" un socialiste à la radio ce matin, et que oui, en effet le spectacle est navrant.
Navrant parce qu'en effet le PS va récupérer des votes comme d'hab, on sait même pas pourquoi, mais on sait que "la gauche" remonte... la gauche oui, pas les zéstèmes non, la gauche, la vraie la démocratique, celle qui lèche les pieds du CAC avec respect.
A un moment donné faudra vraiment leur dire aux journalistes que le PS n'est pas un parti "de gauche" ... non ?

Et on recommence comme d'hab, on va voter pour le PS, même si on sait qu'à chaque fois on est déçu, on se dit qu'on le sera moins qu'avec l'ump... ou pas.

ouais... ou pas

8 comments:

paysan bio said...

tu vas voter PS ?

pas moi.

ces gens ne sont pas de gauche.
je ne crois pas qu'ils soient moins pires que les autres,UMP,modem centre .

voter pour eux,c'est leur accorder le droit de nous vendre impunément.

si on veut une gauche juste et de partage,il faut REFUSER LE PS.
le refuser,ce n'est certainement pas voter pour ses candidats.

coco_des_bois said...

Bah nan, regarde à la fin : voter pour eux "ou pas" ... c'est l'option choisie.

Comme tu dis, faut voter pour tout le monde sauf eux, leur faire comprendre qu'ils ne servet à rien et qu'ils doivent partir.

paysan bio said...

je ne fais pas partie de la LCR.
je crois qu'on doit partager et pas établir un rapport de force entre les différentes catégories de populations mais je suis d'accord avec ce message:
http://paysan-bio.blogspot.com/2008/02/la-fin-de-lanesthsie-romans.html

dans le système que nos élus ont co-élaboré,je crois que le choix démocratique(ou le non-choix imposé par le PS) ne se trouve pas au moment du vote lui-même mais il est au moment de la désignation des candidats.avoir LE CHOIX.

il est important qu'une autre gauche se présente et qu'elle s'engage dès le départ à refuser le rôle de rabbateurs du second tour des "décus du socialismes".
je refuse qu'on me vole mon vote:c'est une des dernières richesses qu'il reste aux pauvres comme moi.

qu'en penses-tu?

Cécile said...

Voter où et quand ? Parce qu'aux municipales… j'irai pas…

coco_des_bois said...

Notre vote est déjà volé avant même de déposer le bulletin. Le "jeu" est faussé, c'est le matraquage médiatique qui l'emporte.

Aux USA, je l'entendais encore l'autre jour sur France Iinter, ils revendiquent fortement le fait d'élire des "personnes" et non de voter pour des idées... ils votent comme on leur dit de voter, l'émotion, le sensationnel ... etc. Nous nous orientons vers un système identique, et c'est pour ça qu'on a en effet besoin d'une vraie gauche, et qu'il ne faut pas laisser le PS se remettre d'aplomb. Mais je sais que ça n'arrivera pas.

emcee said...

Bonsoir à tous,
Voter, bonne question.
Premier tour: gauche toute.
Deuxième tour (s'il y en a un ... aux législatives, j'ai été privée de ce plaisir): bulletin nul.
Oui, je me déplacerai courageusement pour déposer un bulletin fabriqué maison.
Si on faisait tous ça, il y aurait un gros tas de bulletins nuls au dépouillement. Petit plaisir mais message clair.
Parce s'abstenir, ils s'en contrefichent. Ce sont les pourcentages qui comptent. Même si seulement 40% des électeurs (voire moins) se pointent, il y aura toujours un élu.
Aux US, en effet, ils votent sur du vent, des principes moraux, des valeurs fictives (la démocratie, par ex), un beau sourire, un brushing impeccable, de beaux enfants et ... toujours plus de répression.
Les débats sont indigents et les programmes du blabla.
(C'est bien ce dont ils rêvent en France aussi. Un seul tour et vote "utile" direct).
Puis alternance éventuelle avec les candidats triés sur le volet par les grands groupes privés qui financent.
Sans compter que cela fait deux élections qu'ils réussissent à virer des listes les électeurs gênants. Et qu'ils ont installé un peu partout des machines à truquer le vote (ça commence à râler d'ailleurs, alors même qu'ici, on veut nous les imposer).
Cela ne m'étonnerait pas que le tabouret de top model nous concocte ce système de financement au cours de son mandat. Sous prétexte que ça coûte cher au contribuable.
On connaît la chanson.

emcee said...

Ah, j'ai oublié de dire: aux US, il n'y a pas 50% des électeurs qui se déplacent pour la présidentielle. Ca n'empêche que le président est quand même élu.
Par 25%, ou à peine plus, des citoyens américains....
Le reste, n'a que ses yeux pour pleurer ...

Jenny Suarez-Ames said...

Ben moi qui m'étais si bien autopersuadée au second tour des présidentielles qu'il fallait faire barrage, nia nia nia, je me demande si j'aurais pas mieux fait de m'abstenir. En même temps Sarkozy... En même temps, la trouille est-elle un argument valable pour voter pour un parti couille molle qui fout la gauche en l'air?
Parce qu'à part les guymôqueteries, est-ce que ça aurait changé grand-chose?
On aurait eu Kouchner aux Affaires étrangères aussi, pour commencer.
Pffffff...
Il s'autodétruit quand le nain?
Bises, sinon.