mauvaises fréquentations

C'est marrant (non en fait pas du tout) comme l'information est circulaire en France (et ailleurs, mais là on parle de la France)...

Je faisais mon dernier post sur une émission à la con (de télé, donc jusque là rien d'anormal) dans laquelle Monsieur Wisman crachait toute sa haine de Chavez, en empilant les mensonges les plus ridicules.

Emcee me passe ce soir un commentaire et envoie un lien vers ceci.

Une émission de télé donc où une journaliste tape fort sur Kadhafi... bien.

J'apprécie le franc parler, même si je trouve personnellement qu'il faut être bien naif pour imaginer une seule seconde que Ben Laden est le pire ennemi des USA et de leurs dirigeants... bref.
Dans cette émission on retrouve le Wisman en question, et coincidence, allons jusqu'au bout de la vidéo, on a un joli écran de pub inséré qui est le suivant :

Alors on est bel et bien dans le cercle de l'information, celle qui ment, celle qui vous place quand même mine de rien en premier Chavez dans les mauvaises relations de Sarko...

- Comme si Chavez était de près ou de loin une relation de Sarko.

- Comme si Chavez avait le quart du dizième de la moitié à se reprocher par rapport à ces autres dirigeants... qui eux sont en revanche quasiment des potes pour Sarko.

Voyez comme un petit détail permet de glisser vers la propagande, comme le rapprochement mensonger permet de disqualifier d'office tout ce qui se trouve politiquement à gauche de DSK
(et ça en fait du monde).

Je chie sur Libé, comme je chie sur Courrier International.

Allez donc lire cet article au sujet de la façon de traiter un président qui propose par réferendum une modification de constitution. Voyez comme la presse française n'est pas avare de raccourcis et de mensonges !

Voyez surtout comme le soit-disant dictateur soit-disant pote de sarko n'est pas celui des deux que Sarko appelle au téléphone pour le féliciter de son coup d'état électoral !

Et puis pour se dire que finalement non aux USA il n'y a pas que des gens de droite, je vous conseille cet article par Sean Penn (ah tiens les acteurs US ne sont pas tous scientologues ?).
Pendant ce temps, le grand ennemi de notre président au Venezuela, Hugo Chavez, ce "totalitaire", cet "autoritaire", ce dictateur", ce "fou pris de folie furieuse", semble bien avoir échoué à réformer la constitution qui lui aurait permis de se faire réélire plusieurs fois à vie… Hein ?
Drôle de semaine, non ?
Qu'est-il arrivé à la "brutalité" de Chavez ? A sa "corruption électorale" ? A son prétendu "bâillonnement de la presse" ? Comment a-t-il bien pu perdre ? Excusez-moi, ai-je raté quelque chose ?
Comment se fait-il que de "salaud de Coco", avec 80% de ses citoyens qui l'ont élu en premier lieu n'a pas réussi à les persuader ? Se pourrait-il qu'on nous ait menti à son sujet ? Je veux dire, Pat Robertson [NdT : Télévangéliste américain de premier plan] n'est pas un menteur, pas vrai ? Son Dieu ne permettrait pas que cela arrive, n'est-ce pas ? Et que Dieu nous en préserve, il ne laisserait les experts de droite, les collectifs de gauche ou notre propre gouvernement nous tromper !?
Ouais, comme le dit souvent Seb Fontenelle, ça pue... nos médias mentent, ce n'est pas de la réthorique, ce n'est pas un slogan, pas une image, pas même une éxagération... c'est un fait, ils mentent et se tapent royalement de ce qu'ils écrivent, disent ou pensent...

Peut être qu'en lisant ces lignes certains arrêteront d'acheter ces torche-cul.

2 comments:

emcee said...

Eh bien le voilà, le billet nouveau!
Curieux comme on n'a pas "vu" la même chose dans ce doc, ou du moins, été frappés par la même chose.
J'ai bien vu la une de Libé, j'ai même pensé rapidement "oh les c... Chavez, là dedans!" (mais plus vite encore, parce que mon cerveau ne fait pas de phrases ;-), mais j'étais fascinée par ce qu'elle disait, non pas sur l'incident (aussi odieux et probant soit-il), mais par ce qu'elle disait en filigrane sur le VRP: elle parlait très vite, elle était littéralement indignée.
Mais elle a dit (j'ai revu la vidéo ce matin parce que j'avais des doutes)"Nicolas racaille", parlé de G Môquet, et d'intégration en disant "je remercie ce pays (bla bla ...pas compris) grâce à l'école".
Et ça, ça me parle VRAIMENT.
Je suis très sensible à ce genre de discours.
Plus personne ne le tient, plus personne ne remercie l'école de nos jours, car il est de bon ton (dans les hautes sphères et les milieux intellos, en particulier qui crachent leur fiel dans tous les médias) de la traîner dans la boue et tous ceux qui y ont travaillé - et y travaillent - avec.
C'est l'école qui enseigne les principes républicains, les droits de l'homme, et toutes ces fadaises qu'ils veulent effacer de la mémoire collective.
Et c'est l'école, d'ailleurs, que ces salauds ont commencé à saboter, mine de rien, depuis 2002, en particulier (mais déjà avant).
Oh, cela ne se voit pas à l'oeil nu, mais les effets s'en feront ressentir progressivement. Suppressions de personnels enseignants et non enseignants, suppression de moyens,suppressions de disciplines et d'heures de cours.
Quand elle a dit: "Je remercie ce pays", j'y ai vu tout ce qu'elle voulait dire derrière. Par rapport à ce minable sans scrupules qui s'acharne avec sa clique de malfrats à saccager toute l'essence de la République. Alors qu'il en a bénéficié dans des circonstances peut-être similaires (ils ont le même âge et ils avaient été accueillis en France).

Voilà pourquoi les manipulations médiatiques habituelles sur Chavez ne m'ont pas frappée plus que ça, cette fois-ci.

NB: Quant à tous les milliards qu'il aurait récoltés pour la France en laissant planter sa tente à ce type sans foi ni loi, c'est aussi et encore du pipeau.
Ca commence à remuer dans les rangs de la droite (pour la gôche, on verra, y a pas le feu au lac).

coco_des_bois said...

Ouais... tu as raison, c'est pas courant, mais dans un contexte devisite de kadhafi, je pense que c'est le genre d'indignation qui tombe complètement à plat.
Certes on y voit la critique du sarkozysme, mais c'est noyé dans "l'actualité", le discours politique est ici secondaire malgré ses qualités.

Pour ce qui est des milliards, ça va en France on en a des milliards...