El Che Presente



Ernesto Ché Guévara : à la Higuera

Emission qui date maintenant de 10 ans et pour commémorer l'anniversaire de la mort de Che Guevara, plongée dans le petit bout de terre où il est tombé.

Evénements et projections pour l'occasion, allez voir la page du Cercle Bolivarien de Paris.









En parlant du Che, et comme on parlait de l'Afrique, l'immigration tout ça, la pitoyable pétition de ce connard de Val, enfin tout ça quoi, je me demandais.

Qui Nelson Mandela est-il allé voir en premier à sa sortie de prison ?

Un grand humaniste ?

Un président démocrate d'un de nos beaux pays du Nord ?

Non

Un dictateur ! hé bah ouais, un putain de dictateur barbu ! Castro ouais, le pote du Che entre autres... avouez, c'est troublant non ? Pas tant que ça finalement.

Le rêve africain de Castro

De l’expédition de Guevara au Congo à la victoire des marxistes en Angola, trois heures d’images passionnantes sur l’épopée des Cubains au sud du Sahara. Le film vient de sortir en DVD.


Première séquence : La Havane, juillet 1991. Sur un balcon, deux hommes saluent une foule de plusieurs milliers de personnes scandant des slogans, agitant banderoles et drapeaux. L’un des hommes porte une saharienne claire, l’autre une tunique vert olive. Ils se regardent, complices, sourient, avant de se donner une chaleureuse accolade. Le monsieur en blanc s’appelle Nelson Mandela. Pour son premier voyage à l’étranger depuis sa libération, en février 1989, il a choisi Cuba, où le reçoit Fidel Castro.

21 comments:

Jenny Suarez-Ames said...

PUBLICITÉ:
Exposition des photos de Patrick Bard, "Les routes du Che" (Seuil)
vernissage le 11 octobre à partir de 19h
Central Color
10 rue Pergolèse 75016

Viendez, on y sera (c'est déjà un argument de poids).

coco_des_bois said...

le 11 c'est un quoi ?
ça me branche

y'aura des ptifours ?

Jenny Suarez-Ames said...

C'est un jeudi. Je vais tâcher de convaincre le colonel de prendre un train tard le souare afin que nous nous y retrouvions tous dans le chavisme et l'équité.

yoradéptifour, je pense, c'est dans le sézième et c'est Ulysse et le Seuil qui rincent.

emcee said...

Bin zutalors, trop loin pour venir. Ca mettrait le ptifour au prix du blini tartiné de caviar et arrosé de champagne.
Tourne-vire, ce blog vire au festin de Babeth ...

Décidemment, Cuba is on my mind aujourd'hui. J'ai fini par aller voir Sicko (retard provincial des programmations).
La scène où MM part en barque pour Guantanamo avec sa bande de bras cassés (oui, je SAIS, c'est pas bien de rire) est jubilatoire.
Et puis, encore dans le Grand Soir, j'ai trouvé ça: http://www.legrandsoir.info/article.php3?id_article=5516
Moi, j'ai un faible pour Castro, le petit pot de terre qui nargue l'Amérique depuis des dizaines d'années.

Jenny Suarez-Ames said...

Moi aussi, gros faible pour Castro-pot-de-terre et voyage à Cuba il y a une dizaine d'année qui l'a confirmé...

coco_des_bois said...

Emcee, l'article sur l'assassin du Che est incroyable, franchement, je comprends le parralèle avec Sicko, j'ai vu ce film et quand on voit l'accueil des cubains pour ces américains qui n'ont eu de cesse de les emmerder, on ne peut qu'être choqué. Quand tu vois le mépris du maire de new york pour ceux qu'ils appelaient eux-mêmes des "héros", les sauveteurs et bénévoles du 11 septembre et après, quand on voit qu'ils les laissent crever comme des merdes, quand on voit le prix des médicaments, des opérations...

Choqué de même par notre propre gouvernement et son mépris de l'Afrique qui nous a tant donné...

J'ai malheureusement fait un voyage à Cuba mais sous la forme de mon seul et unique voyage "tout compris" ... je ne savais pas ce que c'était hé ben c'est à déconseiller. Aujourd'hui j'ai décider de ne plus voyager, en tout cas le moins possible car contrairement à ce que nous vendent les pubs, voyager c'est autre chose que prendre l'avion...

En tout cas, Jenny, ta petite expo me branche bien oui.

Jenny Suarez-Ames said...

Je vais aller regarder l'article, ça m'intéresse aussi.
Argh, chacun sa croix, une fois je suis partie en speed au Club Med, en speed parce que je me suis barrée avant la fin de la semaine, sinon les vacances étaient foutues. L'horreur, le cauchemar climatisé. Plus jamais.
Non, Cuba il faut y aller seul, ou en microgroupe, et s'y fondre, baragouiner trois mots (ou plus, si on a la chance de les avoir) d'espagnol, discuter avec les gardiens de musée, bouffer dans de petits restaus, se paumer dans la Havane. Je l'ai fait avec des potes cubains et toute seule, et même pour une (jeune, alors, 22 ans, par là) femme seule, ça ne craint pas (dans la journée). Enfin j'espère que c'est toujours comme ça.
L'expo, j'y vais de tte façon, soit un saut de 19h à 20h avec ASG, soit un peu plus tard sans. Y aura un camarade journaliste à Courrier et Ulysse spécialiste de l'Amérique Latine et sympa, en plus.

coco_des_bois said...

Bah écoute je vais essayer de venir :)

emcee said...

Ben, oui, coco, faut y aller. Ca m'a l'air super.
Tu nous raconteras. Comme si nous y étions. Ca fera voyager et rêver les copain-e-s.
Et peut-être que cela te donnera envie d'aller faire un petit tour en Amérique Latine, à vélo et sac à dos. ;-)
C'est sacrément fréquentable dans certains coins, maintenant.
Tu te rends compte que là-bas, il y a des gens de ... gauche? Même des présidents, qu'il paraît.

cécile said...

Che, ptits fours et seizième, tout fout l'camp !

Jenny Suarez-Ames said...

Oui, mais alors pas la frontière étasuno-mex et le Guatemala, là apparemment c'est terrifiant. Et ça empire. La pauvreté, la délocalisation massive, les maquiladoras, les féminicides. Tiens, un petit article là-dessus un de ces quatre, non?

Pis encore une pub (décidément j'arrête pas): lire l'excellent bouquin de Marc Fernandez et Jean-Christophe Rampal, La ville qui tue les femmes (Hachette Littératures, ouais, j'ai bossé dessus), un titre pourri mais bon, c'est un portrait passionnant de Juarez qui explique comment un contexte — pauvreté, proximité avec les États-Unis, machisme, système judiciaro-policier aberrant, usines au millieu de nulle part, narcotrafiquants — peut entraîner, littéralement, une ville à tuer des femmes (et pas que).
Idem que pour l'autre: je peux l'avoir gratos si ça vous botte.

Sinon oui, bon, les petits fours et le XVIe, bon, oui, ok, mais hein, on va y aller quand même.

Pachenka (ex Carambole) said...

Ah ben flûte, alors ! Encore une de ces choses qui font regretter de ne plus vivre à Paris.
J'éprouve fascination et admiration pour Le Che... Et pour d'autres aussi, bien sûr.

Quelqu'un-e racontera ? :o)

Alfredo Smith-Garcia said...

Et achetez aussi le numéro spécial de l'Huma sur Guévara (avec un dévédé, un beau poster inédit qui se décline aussi en ticheurtes que je peux vous avoir à prix miltant)

Jenny Suarez-Ames said...

Je ne l'ai pas trouvé en kiosque, ça m'énerve ça m'énerve ça m'énerve.

coco_des_bois said...

j'avoue que j'achète pas grand chose des grands médias moi, mais pourquoi pas, je veux bien toper ce truc là...

Oui on fera très certainement un résumé :)

Et je suis intéressé par le bouquin sur le Mexique aussi, qui est un pays clé en amérique, et qui continue de subir la proximité des USA avec une violence inouie.

Jenny Suarez-Ames said...

Bon, je prends les commandes:
- combien de bouquins sur Juarez?
- combien de bouquins sur Pinochet (des mêmes auteurs)?
- combien de bouquins sur le commerce équitable?
Y a-t-il des titres qui vous intéressent dans la collection "Pluriel" qui, si elle publie aujourd'hui Alexandre "fat asshole motherfucker" Adler, conserve quelques bonnes choses au catalogue?
Vous avez aimé Le Corbeau, de Clouzot? vous aimerez le livre qui raconte l'affaire dont le film est tiré.

Désolée mais je dois m'entraîner à vendre des bouquins, moi, si je veux manger (et pas que des ptifours gratos).

Un post sur le vin chez nous, sinon.

coco_des_bois said...

Prends moi un bouquin de chacun des 3

Le reste, on verra ensemble, on peut en discuter, je connais pas moi la collection pluriel :)

Jenny Suarez-Ames said...

Votre commande a bien été enregistrée. Nous espérons vous revoir bientôt sur CCPABSCL.com
(Comité chaviste pour les abus de biens sociaux chez lagardère).

coco_des_bois said...

miam, j'adore ce site !
David Bowie t'en est reconnaissant jusqu'au bout des moustaches !

Jenny Suarez-Ames said...

David Bowie accepterait-il de se joindre à Dinah et Calypso pour jouer les boucliers félins dans notre lutte antimedef et syndicats kouyemolle genre céheffdété?

Minime said...

eh coco, pompe pompe :) tu me feras faire la connaissance de cartapu, parce que j'ai besoin d'amie fille en ce moment :) mais com l est discrete, c toi qui lui fera passer mes mots doux au debut :),
bisous aux filles et a toi coco, ainsi qu'a tes potes :)