Que c'est bon

Le titre de l'article :

Le Venezuela se retire du FMI et de la Banque mondiale

Non non non... en réalité, Chavez dit merde aux institutions dirigées par les USA et l'Europe qui ont contribué à maintenir tant de pays pauvres la tête sous l'eau. Il dit merde à ces politiques d'ajustement et d'ouverture de marchés aux seuls avantages des riches occidentaux du Nord, merde à Wolfowitz et son nain de chef, merde à Pascal Lamy, l'ordure à la française.
Il dit merde aux leçons de morale de RSF et des médias français au passage qui ne manquent pas une occasion de l'épingler.

Mais surtout.

Il dit merde aux USA !
Et si on en croit la réaction de ces derniers du fion même de la pire grognasse que le monde ait connu depuis Thatcher :
Les Etats-Unis ont accusé Chavez d’être un élément destabilisateur en Amérique Latine. La secrétaire d’Etat américaine Condoleezza Rice a déclaré mercredi que le président vénézuélien détruisait son pays «économiquement et politiquement».
Et ils savent de quoi ils parlent ! Colombie, Nicaragua, Cuba ... j'en passe et des meilleures !

Et nous aussi nous devrions dire merde au FMI, à la banque mondiale, à l'OMC et leur avatar, les accords de l'AGCS ! Nous devrions surtout cesser de nous laisser gouverner par des connards élus par personne ! Nous devrions cesser d'exploiter ces pays pauvres en les pointant du doigt pour leur dire de garder leurs pauvres, tout en mettant en place le rideau de fumée des droits de l'homme de mes **** et celui de l'aide humanitaire.

Juste une petite note destinée aux journalistes de France Inter : vous pouvez aller crever dans vos sarcasmes, et ravaler votre frustration quand vous parlez de Chavez, rien ne justifie votre façon de le dénigrer si ce n'est votre servilité au pouvoir et au libéralisme.

6 comments:

comité-de-salut-public said...

Et attend! Ce qui va être ENCORE plus bon, ce sera les réactions des "économistes", les éditos du Point, de Libé, les charges dans les "débats" télévisés, ...
RHHHHAAAAAA, j'attends ça avec impatieeeeeennnnce-uh.

emcee said...

NICKEL!
Cela va devenir de la flagornerie, mais c'est exactement ce que je pense de l'article.

Sortons donc nous aussi de ce système imposé par les milieux de la finance et des politiciens à leur botte qui nous ôtent toute légitimité à nous, citoyens.

Et d'abord, débarrassons-nous dimanche du pire d'entre eux qui est venu s'accrocher à notre sol pour virer toutes nos institutions - tout cela pour faire allégeance au capital et à ceux qui écument la planète pour piller les richesses du monde.

Et HOP, à la poubelle!

coco_des_bois said...

Je trouve ça quand même important sur le point de vue diplomatique et finance mondiale, mais je ne suis pas certain que ce que tu dis CSP, va se passer. A mon avis on va pas trop en parler, on va éviter le sujet, mais si on en parle, là tu as raison, ce sera un festival de mauvaise foi...

(enfin je l'imagine) ;)

@emcee : moi très pessimiste, sincèrement. je pense que beaucoup de gens (et pas que des FN) vont s'abstenir ou voter blanc.

emcee said...

Pour l'instant, je veux rester un peu optimiste.

Je bombarde les amis de mails probatoires sur les méfaits du personnage. Bon, d'accord, cela fait une trentaine de personnes mais quand même.

J'ai lu sur le blog couru de Birenbaum un article où ce multirécidiviste du vote blanc (qu'il dit être) appelait à voter contre l'autre.

J'ai vu le meeting de Charletty et, chose rarissime, ai écouté in extenso le discours de Miss Royal sans trop couiner.

"Petite Tête Malade" a eu beau faire le matamore à France Inter ce matin, il a été contré plusieurs fois par les journalistes qui ne sont pourtant la moitié de serviles.

On sent l'agacement qui gagne. Y aurait-il un élan de rejet?

Espérons encore jusqu'à dimanche.

Sinon, je rentre dans les ordres (mais justes ;-))

Activista said...
This comment has been removed by the author.
Activista said...

je disais donc:

Les Vénézuéliens (car si Chavez peut se permettre de telles décisions c'est avec leur appui) démontrent que non seulement un autre monde est possible mais mieux encore : qu'il existe !

Les Cubains eux le prouvent depuis plus de 40 ans!