JMS gros con


Holà ! Attendez, c'est pas de ma faute, et c'est pas moi qui le dit !
C'est les stats de mon blog ! Alors je me contente de tenter de comprendre pourquoi...

Voilà, il se trouve qu'un des liens qui ont amené ces derniers jours des visiteurs sur mon blog, c'est une recherche du type : Google Search: jms gros con donc euh, comment dire, je suis flatté et je ne suis pas tout à fait en désaccord avec la proposition en fait.

Mais revenons aux moutons !
Ce matin, le bon JMS (Jean Marc Sylvestre pour ne pas le nommer) officie comme d'hab, ben oui comme d'hab, parce que c'est une des particularités de ces journalistes menteurs et aux ordres, ils sont capables de gueuler sur le manque de flexibilité du peuple, sa volonté archaique de s'accrocher à leurs sâles privilèges de salauds de pauvres, comme le SMIC ou la retraite ! ... batârds ! Mais en revanche, les mêmes journalistes comme votre servile JMS sont en place depuis si longtemps qu'on se demande même si la télé existait avant eux, ils sont tellement partout qu'on se demande si il n'y en a pas des clones !
Bref, le bon JMS blablate ce matin sur l'Euro fort... bon, je passe les détails, parce qu'en gros, quel que soit le pretexte, les conclusions sont invariablement les mêmes avec ce croulant :
  • Réduire les causes de la dette (l'horribleeee dette) et donc les dépenses publiques et donc virer ces cons de fonctionnaires.
  • Accroitre la compétitivité des entreprises (c'est à dire permettre de lourder les employés, permettre de délocaliser, de flinguer les contrats de travail, de baisser les salaires et de baisser les charges, augmenter les production, la croissance etc etc etc....)
C'est invariable, c'est comme ça depuis ... la nuit des temps !

Je continue la revue de presse de France Inter (la différence, c'est le slogan).
Alors quand un institut come Acrimed tente de livrer une critique des médias, ils ont le droit à de bonnes insultes qui vont de trotskystes à antirépublicains, antisémites et j'en passe (tout ça dans la lignée de l'infâme Bourdieu bien sûr, que le merveilleux Finkie ne manque rarement de descendre, ce qui est d'autant plus à son honneur que ce dernier est mort).
Donc, il semble qu'en France, nous ayons des médias d'une pluralité inouie, un truc de dingue, mais, quand on en vient à parler d'un pays comme la Russie, les vieux réflexes ressortent, et je cite de mémoire la journaliste de France Inter :
  • Le quotidien proche du pouvoir
  • Le tabloid à grand tirage
Rien de choquant en soi, mais vous qui ne connaissez pas du tout ces journaux, cette formulation vous semble-t-elle appropriée à un média qui se dit non seulement public mais impartial ?
Ces qualificatifs ne pourraient-ils pas s'adapter très facilement à certains de nos quotidiens ? Je sais pas moi... le Monde et Ouest France ou autres ... C'est tellement facile de taper sur ces ahuris de russes avant de se regarder dans une glace !

J'en termine avec Brigitte, LA Brigitte, Jeanperrin je crois, le deuxième chantre des patrons, celle qui ce matin nous farcit les oreilles avec des belles choses sorties de l'Institut Montaigne, ce merveilleux think tank qui a des réponses à tout et surtout des idées toutes faites pour les journalistes français.
Ce matin donc, on apprend que l'institut recommande (et la journaliste fait donc sienne ces notions) aux français de se bouger le cul (on aurait été étonné du contraire) et d'être plus "mobiles", d'apprendre plein plein de langues étrangères bordel ! Regardez la scandinavie, eux ils ont 60% de gens qui parlent une autre langue (laquelle on sait pas) mais nous - bande de grouillots de gauche - on est que 15% ! Mais bon sang c'est pour ça que vous voulez pas aller bosser à l'étranger ! Je comprends pas que les Français ne veuillent pas aller bosser à l'étranger sans déconner !
Perle de novlangue dans tout ce foutoir néolibéral : mobilité professionnelle voulue ou valorisante (...) Ah oui, ça sonne bien, comme développement durable ou guerre propre, on rajoute un mot bisounours derrière un autre, ça passe mieux.

Voilà, cet institut de merde a pondu un rapport sur l'immobilité à la Française, on est encore les derniers des derniers, la France va mal et, cherchez pas, c'est de votre faute !

3 comments:

comité-de-salut-public said...

JMS est effectivement une sous raclure des plus méprisables...
Se rendent-ils compte que mine de rien, à force d'arrogance et de mépris, ils fabriquent...je ne sais pas encore quoi.
Mais quand ça pétera, ça fera mal.

coco_des_bois said...

je sais pas...
Les gens ont la mémoire courte, et les médias ne se remettent jamais en cause, ils peuvent nous abreuver de ntout et son contraire d'un jour à l'autre.
Qui se souvient des mensonges de Mitterrand ?
Les mensonges de Jospin et de Chirac seront bien vite oubliés également.

Mais j'espère me tromper...

vlg said...

c'est le genre de personne à qui on a envie de dire :
«la france tu l'aime ou tu la quitte™»

et aussi «va donc goûter les joie de concurrence et de la recherche de compétitivité au fond d'une mine congolaise.»