Pourquoi les poulets


Pourquoi les poulets que nous bouffons tuent l'amazonie.

Je vous ai déjà parlé du film Wee feed the world, qui, entre autres, fait le lien entre la production de soja au Brésil et la consommation chez nous de poulet, puisque cette plante envahit désormais ,depuis quelques années et en accélération, les terres d'amazonie, où les coupes franches sont réalisées pour faire place aux champs de soja.

L'association Consom' Solidaire met en place des projections-débat en partenariat avec Le Barbizon, cinéma indépendant fermé pour l'instant mais qui n'a pas cessé d'émettre comme on dit. Cette asso propose la projection du film Amasoja, le 12 Juin sur Paris 13.



Vous pouvez visionner la présentation du film sur ce site.

En relation avec les problèmes du Brésil, on peut citer l'Argentine, qui après s'être faite défoncer par le FMI, s'est faite déchirer par Monsanto, qui a réussi à répandre son sija OGM, et grace à son roundup, indispensable au soja breveté, a contribué à flinguer les sols et continue à empoisonner des millions de gens plus ou moins indirectement. Vous me direz que c'est la responsabilité des agriculteurs, mais en réalité, on ne peut certainement pas imaginer l'état de détresse dans lequel les banques avaient laissé ce pays, et la pauvreté qui a fourni le terrain idéal à l'attaque de Monsanto contre tout un peuple. Car comme le soulignait Castro il y a peu, un pays doit d'abord essayer de nourrir sa population, avant de répondre aux impératifs structurels de ces enfoirés de la Banque Mondiale et du FMI.

Quand un pays est forcé à produire pour exporter et ainsi augmenter son PIB, que ce soit en faisant pousser du soja ou des agrocarburants, ce sont les priorités alimentaires, l'indépendance qui sont menacées, le marché intérieur explose sous les produits subventionnés et les gens n'ont pas d'argent pour acheter à bouffer alors qu'ils pourraient avoir de l'agriculture vivrière.



Et si après avoir vu ces images, vous croyez encore que ce que demandent ces pays pauvres, c'est qu'on achète leur production, vous êtes bouchés à l'emeri ... ou con.
Et si vous pensez que c'est notre "liberté" de nous gaver de viande, de poulet ou autre, que c'est en plus indispensable pour la santé d'en bouffer à tous les repas, y'a pas à tortiller, vous êtes pire que con, vous êtes de droite.
Ca devrait être enseigné aux enfants, que nos actes ont des conséquences, que notre sacro-sainte liberté, nos putains de droits de l'homme, ne sont que l'expression de notre exploitation des plus pauvres.

Je termine par cette citation :
When the last tree has been cut, the last river poisoned, the last fish captured, then you will discover that you cannot eat money.
Peut être que nous ne réaliserons pas, peut être nos enfants, peut être nos grands-enfants.

9 comments:

vlg said...

Bon texte sur ces ordures qui sans le dire organisent des futures famines dans le but de faire plus de fric tout de suite.

Pour rester dans l'ogm, je crois que tu appréciera toute la saveur de cette nouvelle


>vous êtes pire que con, vous êtes de droite.

hu hu hu, terrible, faudra que je m'en souvienne.

coco_des_bois said...

merci, sincèrement, je pensais que cette petite phrase te plairait !

merci aussi pour le lien, j'avoue que je suis sur le cul !

emcee said...

Effrayant. On a beau le savoir déjà, ça fait toujours aussi froid dans le dos.
Le problème, c'est qu'entre les destructeurs de la planète, les ignares béats, les inconscients, les indifférents et les défaitistes, il ne reste pas grand monde pour résister. Bravo de le faire et de le faire savoir.

Et l'autre quignol qui a reçu les écolos de tous poils, il compte faire quoi pour la préservation de la planète, lui et ses cops des multinationales?

Ps: j'aime bien aussi: "ces enfoirés de la Banque Mondiale et du FMI".
Bien vu.

coco_des_bois said...

Je crois en effet que la plupart des gens ne savent pas qu'ils sont en fait gouvernés (plus ou moins directement) par ces institutions de merde, et que via l'Europe, ce sont ces enflures qui décident de notre avenir.

Pachenka said...

Pour ma part, cela fait longtemps que je sais qui est aux manettes du système mais quand j'en parle dans mon entourage c'est tout juste si on ne prend pas pour une cinglée...

Bon, sinon faut pas bouffer de poulet! Je crois que le boycott est un bon moyen de mettre les bâtons dans les roues de ce foutu système.

coco_des_bois said...

Disons qu'une consommation raisonnée et très très peu de viande est tout à fait possible voire agréable.
Et je pense que c'est un acte militant qui a du sens, au delà de l'aspect philosophique du végétarisme.

Scheiro said...

Salut Coco ! Je viens de lire un article sur Le Temps qui devrait t'intéresser : Nourrir 9 milliards d'êtres humains

Mais ça risque heurter les faucheurs - pas si fauchés - de maïs transgénique. Des choix cornéliens vont devoir être fait pour ceux qui s'inquiète de l'avenir de l'humanité telle qu'on la cannait et des populations sub-sahariennes.

«Le métier des agriculteurs n'est plus de nourrir l'humanité. Il est de la faire maigrir.»
Bruno Parmentier

Scheiro said...

Corrections : Mais ça risque heurter les faucheurs - pas si fauchés - de maïs transgénique. Des choix cornéliens vont devoir être fait pour ceux qui s'inquiètent de l'avenir de l'humanité telle qu'on la connait et des populations sub-sahariennes, en particulier.

Complément : "Les animaux consomment davantage de calories qu'ils n'en produisent. Ce qui signifie que les calories animales (viande et lait) exigent plus de terres, d'eau et d'intrants que les calories d'origine végétale (céréales et légumineuses). Beaucoup plus: le rapport est de quatre pour un dans le cas du poulet et du porc, de onze pour un dans celui du mouton et du bœuf. Pour donner un exemple plus précis, un kilo de blé requiert en moyenne 1100 litres d'eau, un kilo de bœuf 13500. Conséquence: si l'humanité était végétarienne, elle aurait amplement de quoi se nourrir. Sans le souci d'avoir à augmenter sa production."
Bruno Parmentier

coco_des_bois said...

Je ne vois pas trop (en fait pas du tout) en quoi ça risque de heurter les faucheurs d'OGM ... mais bon peut être prendras tu le temps de me l'expliquer.