Amusons nous un brin...

... avant d'aller les pendre...

Je viens d'apprendre avec intérêt que notre président venait de proposer un poste ministeriel à Anne Lauvergeon, et il se trouve que depuis peu, je m'intéresse à cette dame... Par contre j'ai appris, sans grande surprise hélas, qu'elle est qualifié de 'sherpa' de Mitterand... J'aimerais bien qu'on m'explique mais je sens que ça va encore m'énerver.

Alors qu'est-ce qu'elle a de spécial Anne Lauvergeon ? Ben elle est à la tête d'AREVA. Alors ça fait quoi AREVA ? De l'extraction d'uranium officiellement philantropique, dans une entreprise publique (enfin, TOTAL et EDF sont déjà dans le capital), mais la réalité est tout autre. Malgré les problèmes que peut rencontrer la société et les évidentes tâches qui s'incrustent sur l'image de marque d'AREVA, avec ce qui se passe au Niger, en Finlande et même dans notre Limousin, je ne vous apprends peut être rien en vous disant qu'AREVA se fait des couilles en or... euh pardon Anne, je voulais dire : amasse une quantité incroyable de flouz. Forcément cela ne laisse pas indifférent... Mais bon de là à imaginer que Nicolas S. fasse à cause de cela des avances à Anne L., tout de même...

Mais alors pourquoi lui proposer un ministère ??? Elle est pas bien là ou elle est ? Je trouve qu'elle pourrait difficilement nuire plus : première femme puissante de France, deuxième d'Europe, y'a qu'à voir... Des tas de victimes en Afrique, des procès aux fesses mais aucun risque pour elle, non franchement, je vois pas... Et on ne doit pas pouvoir lui en raconter facilement, à Anne... Un ministère, ça prend du temps, et elle ne pourrait plus s'occuper d'AREVA aussi bien qu'elle le fait maintenant...

Bon j'ai l'info je vous aide : il se trouve que le groupe Bouygues est tenté par AREVA et là je comprends mieux... Bouygues veut encore plus de sous... Bouygues : batiment, télécom, médias... et maintenant du nucléaire ? Construire des centrales, gérer des grands projets. Ah oui. Alors l'info n'est plus toute fraîche, mais y'avait des échéances à respecter avant d'imaginer que la privation d'AREVA, euh pardon, l'ouverture du capital, puisse se produire. Je crois qu'on est fin prêt au gouvernement.
Mais il doit en falloir du pognon pour s'offrir AREVA ! Surtout que cela fait partie des bijoux de famille de l'état français quand même. Remarquez, on s'en fout, on a vendu les autoroutes pour 20 millions, pour qu'elles soient maintenant côtées à quasiment 3 fois plus... Je n'ai pas les chiffres exacts, ça pourrait bien être pire... Cependant vu le prix que pourrait coûter AREVA, il faudrait que Martin Bouygues soit économe, et pour cela arrête d'embêter son ennemi préféré, j'ai nommé Vincent Bolloré.

En effet, Vincent Bolloré est Martin Bouygues sont des ennemis jurés depuis la tentative de raid du premier sur le groupe du second. Actuellement, on entend beaucoup paler de de Vincent Bolloré, dont une petite biographie est disponible ici. On entend surtout parler de son bateau, en fait.
On pourra citer le texte suivant (source) :
C’est un grand capitaine d’industrie, dont l’avènement suit de peu ceux de Bernard Arnault et de François Pinault. Célèbre par les coups (les raids) qu’il a lancé sur Bouygues et sur Pathé et les confortables plus-values qu’il en a tirées, Bolloré est redevenu ces derniers mois une des vedettes de la presse économique lorsqu’il a grignoté environ 20% du capital de Havas, sixième groupe publicitaire mondial.
Vivement interessé depuis peu par les médias (eh oui)...

Alors chuis peut être simpliste : si on distrait Anne Lauvergeon, AREVA sera fragilisé et peut être vendu, à Bouygues bien sûr ( = acquisition de 20% du capital, ce qui vraiment beaucoup...). Et visiblement, l'idée ne rend pas Anne folle de joie puisqu'elle a refusé... J'aimerais bien savoir pourquoi. Aurait-elle un poids sur la conscience à l'idée de privatiser ? Cocorico. Le privé ne serait pas plus propre, mais là c'est vrai que les conneries d'AREVA, c'est pour la puissance française. Anne Laubergeon ne fera que du purgatoire, il lui reste un peu de conscience de gauche... Pffffff. Pardon, je m'oublie.

En tout cas, si Bouygues achète AREVA, il devra récupérer des actions ailleurs, quoique l'empire semble assez solide pour encaisser le choc, c'est vous dire le fric qu'on lui donne. Toutes ces actions, Bolloré pourra immédiatement les récupérer... et faire comme d'habitude : les revendre avec plus-value ! Fastoche. Pouf Pouf.

Bon, c'est peut être tordu, peut être qu'ils veulent se rendre service, après tout, les affaires de familles ne sont jamais vraiment arrêtées, ils restent entre eux, et nous offre Santa Barbara en direct, mais les intérêts de classe reprendront toujours le dessus. Je ne sais pas ce qui s'est dit sur ce yatch, mais ça devait être écoeurant et croustillant à souhait. Ca me fait penser qu'on a oublié quelques têtes après 1792, à n'en pas douter.

Quant à nos intermittants, pour sûr, ils ne passeront pas l'hiver.

2 comments:

coco_des_bois said...

Excellent...
J'adore ce genre d'imbrication d'interêts. Les grosses fortunes se goinfrent toujours plus et notre président a l'air décidé à les y aider !

comité-de-salut-public said...

Moui, on a oublié quelques personnes, en effet...Bonbin, y'a plus qu'à finir le boulot, hein!