Pour ou contre l'immigration

Voilà bien le genre de sondage ultra débile qui masque la réalité et entretient le néant dans les discours politiques.

Pourrait-on ajouter à la question des proposition du genre :

  • "pensez vous que les gens qui produisent le chocolat dont vous vous gavez ont des conditions de vie décente ?"
  • "pensez vous que votre voiture roule avec un pétrole issus d'exploitation juste ?"
  • "pensez vous que notre pays a une quelconque responsabilité actuelle dans les conflits et la pauvreté qui sévissent dans les pays du sud d'où viennent les immigrés ?"
  • "seriez vous prêts à vous passer des ressources extraites d'afrique et autres pays du sud comme vous vous passeriez des Humains immigrés ?"
  • "pensez vous que les subventions à nos pauvres agriculteurs ont des répercussions au delà de nos frontières ?"

etc etc etc...

Mais il est plus facile de fermer les yeux.

15 comments:

emcee said...

De très bonnes questions. Hélas elles ne seront pas posées.

Hélas, le gogo ordinaire risque fort d'avoir tout faux dans les réponses.
Trop piqousé au blitz médiatique des opiomen du peuple et aux mensonges éhontés des politiques (ou à leurs silences).

Scheiro said...

Salut Coco, j'ai laissé passé un peu de temps avant de revenir commenter ici, parce que je ne voulais pas que notre relation de blog à blog s'envenime.
Comme tu le sais, il y a pas mal de points de vues que je partage avec toi, même s'il y en a aussi pas mal que je ne partage pas.
Je peux faire une réponse sincère qui sera satisfaisante à tes yeux et qui de plus ne me fera pas passer pour un gogo auprès de l'extra lucide Emcee.
Mais bon, et ensuite qu'est-ce qui se passe ? Mis à part que je ne mange pas de chocolat, pour le reste qu'est-ce que je fais ? Je vote Bové ? Oui et après ? Même s'il devient président de la république, où ça nous mène ? La France représente la 9 puissance économique mondiale, justement parce que nos chefs d'entreprises côtées au CAC 40 et nos politiciens n'ont rien à envier quand au méthodes tordues qui font que nous vivons dans l'opulence matérielle. Dans le cas contraire, nous serions vite réduits à vivre ce que vit les 4/5ème de l'humanité : taillable est corvéable à merci, pour des cacahouètes ! Alors les gogos en question, qui ne représentent que 1% de la population mondiale, ceux qui méritent le mépris de l'extra lucide, sentent instinctivement que la soupe sera meilleure, sinon moins dégueulasse avec N.S., F.B. ou M-S.R..
Comment tu fais changer d'avis ces pauvres gogos, Coco ? Tu t'empares de la TV et tu les massacres en sens inverse, parce que Emcee et toi vous détenez la vérité ? Et qu'est-ce que tu penses qu'au sud du Sahel vivent des sur-hommes qui eux ne sont pas nés pour être gogos ? Une race humaine à part, peut-être ? Qui ne vivent que dans l'idée de la fraternité et du bonheur absolu des hommes ? Des gens qui sont génétiquement ou même culturellement incapables de faire le malheur de l'Autre ? Puisque tu poses des questions, Coco, est-ce que tu peux répondre à celles-ci ?

coco_des_bois said...

Je ne propose pas de solution, mais en effet, je pense qu'on va dans un mur d'une façon certaine, et je pense surtout qu'aucun des 3 "gros" candidats qui sont au pouvoir depuis des dizaines d'années n'a l'intention de changer quoi que ce soit aux équilibres socio-économiques (concept très vague mais là je résume beaucoup de choses) sur lesquels notre pays repose.

Tu vois, tu réponds, dis-tu avec un certain degré de reflexion, mais pourtant tu ne t'attaches qu'à l'ambiance de mon post, et tu oublies l'essentiel.

Je ne fais qu'essayer d'apporter un peu de "relativité" dans les discours politiques ambiants - sans détenir aucune certitude, je trouve ce genre de remarque dommage - histoire non pas forcément de répondre précisément à ces questions, mais à commencer à placer nos "problèmes" sociaux, d'immigration, d'airbus, etc etc... dans un contexte beaucou plus large qui montre d'après de nombreux indicateurs, que l'on va effectivement dans le mur.

Pour ce qui est de changer d'avis, je pense que les gens réagissent à plusieurs choses, un certain degré de reflexion, et là je pense qu'ils sont privés des bases pour développer la leur. Ils réagissent également à des contraintes, et là où on est capable d'en imposer à tout va en matière de sécurité, de fichage ADN etc etc, on dit ne pas être capable d'en mettre en matière d'environnement, d'échange économique etc etc...

Personne ne viedra nous faire la guerre si nous décidons de produire et de consommer localement, de cesser de bouffer des tomates l'hiver - parce que les gens sauront par l'éducation et l'explication que c'est néfaste - si on décide de faire un bilan sur nos volontés de croissance financière et industrielle... etc etc.

Sincèrement, je pense que la plupart des gogos utopistes dont j'ai l'impression de faire partie sont blindés d'interrogations, de sentiments que nous avons laissés à nos gosses une vie future de merde, pour le prix de notre confort dont on peut avec un peu d'explication se passer.

Je pense justement que si nous voulions cesser de faire partie de cette compétition vers "l'avant" mondiale, nous n'aurions pas à nous soucier, ou beaucoup moins de nous voir asservir au nom des interêts économiques des autres.

Les peuples de sud pour faire court, n'ont aucun mérite supérieur aux notres, mais le fait est là, quand ils vivaient pour satisfaire leurs besoins avant, il satifont les notres aujourd'hui, et je ne pense pas que la destinée d'un peuple soit d'être exploiteur ou exploité.

Avant d'en venir à massacrer les opinions autres, je pense qu'on a de la marge, tu ne crois pas ?

Je pense qu'il faut changer radicalement, non pas parce que c'est idéologique, mais parce que c'est VITAL... je peux me tromper, mais c'est ma conviction. Du coup, je n'ai pas le choix en ce qui concerne mon vote (ou très peu).
De la même façon, je ne mange que très très peu de viande, non pas par idéologie, mais parce que l'on devrait réduire notre production, notre consommation, parce que ce que nous faisons n'est pas viable à long terme et visiblement dangereux à grande échelle, mais c'est encore ma seule conviction, avoue que cette position est loin d'avoir le moindre écho dans les médias ou autres manuels d'éducation, on est loin de la dictature idéologique.

Scheiro said...

Je ne pouvais que réagir de façon "atmosphérique" à ce billet Coco, puisque tu avais juste planté un décor avec ces questions, mais je pouvais aussi faire des réponses par oui et non à cette série d'interrogations, ce qui ne t'aurais pas beaucoup avancé.
Comme toi, et nous ne sommes pas les seuls, on peut craindre qu'à moyens termes plusieurs problèmes se posent à l'humanité et particulièrement sur le plan écologique. Comme toi, je trouve un tas de choses scandaleuses, ne serait-ce que les conditions dans lesquelles sont élevés les animaux de boucherie, quelque chose de bien plus effrayant que ce que montrent les feuilletons Hushuaïa qui font pleurer gogo devant sa TV.
Mais même sans prendre d'exemple aussi frappant : est-ce que tu penses que, simplement en France, il serait possible de mettre fin à la chasse et à la pêche qui sont des loisirs ou sports pour débiles profonds ? C'est quelque chose qui ne bouleverserait pas l'économie nationale et Décathelon pourrait facilement y faire face, sans trop licencier - chantage récurent. De plus cela n'aurait aucune incidence en dehors de nos frontières.
Or, on n'arrive même pas à faire vivre 3 ours dans les Pyrénées et 10 loups dans les Alpes, malgré toutes les mesures prises administrativement et le blé investi dans cette affaire.
Je te donne cette exemple, Coco, parce que dans ce cas, les stratégies pour convaincre ne semblent pas demander des moyens démentiels, rien de terrible sur le plan de la pédagogie, et pourtant, voilà des décénies que cela dure sans qu'aucun résultat n'ait été obtenu.
C'est pour cette raison que je ne pense pas que même avec toutes les bonnes volontés du monde on puisse infléchir quoi que soit sur le cours des choses lorsqu'une machine aussi énorme que le capitalisme, donc le consumérisme est lancé surtout que nous ne vivons pas dans un isolat, coupé du reste de la planète et que ceux qui s'emploient le plus à faire tomber les empires économiques ne rêvent que de prendre leur place pour pousser le bouchon encore plus loin. Aucun, dissident de l'ex-URRS n'a pu faire bouger quoi que ce soit, sinon les sympathies des opinions de l'Ouest, mais pour que se produise une véritable changement, il a fallu que le système s'effondre sur lui-même. Quand il n'y aura plus que des cailloux à bouffer sur la planète, plus rien à vendre ni à acheter, l'humanité entrera dans une autre période. Mais entre-temps il peut se produire d'autres événements qu'aucun prix Nobel en économie ne peut aujourd'hui imaginer.
Ce qui nous sépare surtout, Coco, c'est que tu as une vision millénariste du monde avec apocalypse finale, même si tu ne parles pas de jugement dernier, et que, contrairement à ta "religion", j'ai une approche "fataliste", ce qui fait que sur le long terme, un peu à la manière de Wittgenstein, je crois que "Nous ne pouvons inférer les événements de l'avenir des événements présents. La croyance au rapport de cause à effet est la superstition." [ Tractatus logico-philosophicus (1918), 5.1361 ]

coco_des_bois said...

Je crois qu'il y a une différence avec le passé du capitalisme, c'est l'urgence que certains pointent du doigt alors même qu'ils font partie du système. Je ne crois en rien d'autre que la capacité de certains à penser d'autres voies, mais contrairement à ce que tu dis, il faut des moyens démentiels pour changer, la meilleure preuve réside dans les moyens démentiels que met en oeuvre le capitalisme lui même...

Ton exemple du communisme est intéressant mais hors de mon propos, les communistes n'ont jamais eu pour objectif de cesser d'exploiter la terre et de rationaliser leur production, au contraire. Le pan social de leurs thèses est un détail à mes yeux.

Je sens dans ta façon de me parler un sorte de paternalisme condescendant, tu passes ton temps à me juger et à te comparer, je trouve ça dommage, mais c'est juste une impression.
Et si j'ai "une religion" et si tu es défaitiste, je me demande même pourquoi tu prends la peine de te pencher sur des problèmes aussi insignifiants que ceux qui émaillent ton blog !

Il se trouve que je ne pense pas que qui que ce soit arrive à changer les choses, et je suis d'accord sur le fait que le changement s'opérera une fois le nez dans le mur.
Ce pendant je pense que certains voudront toujours continuer à mettre en oeuvre des alternatives. Bové est-il une alternative ? aucune idée, il est est une si il est candidat au premier tour, le second tour ne m'intéresse en RIEN (même pas pour sauver la république ...lol).

Pour revenir sur un point sur lequel tu ne sembles pas comprendre mon propos :
Mon végétarisme et autre attitude de modération n'ont encotre une fois AUCUN fondement idéologique, je me fous pas mal de comment sont élévés les animaux de boucherie, ou de la chasse ou autre chose que tu trouves débile (deux choses radicalement opposées s'il en est).
L'élevage intensif et la surproduction de viande liées à la légende qui veut qu'un Homme riche ou socialement aisé puisse manger de la viende 3 fois par jour est pour moi un des éléments qui alimente l'auto-combustion de notre planète (air, énergie, eau ... etc). Surproduire de la viande implique de l'élever n'importe comment, de l'exporter et de ruiner des gens à l'autre bout du monde en consommant du pétrole. Voilà le genre de choses qui me touchent. Les chasseurs "sportifs" sont des gens qui ne savent plus que la chasse servait à se nourrir et se battre contre la chasse est inutile à mon sens. Aussi inuile que de pester contre un mec en vélo qui "abime" la lande avec ses crampons quand des millions de voitures et des milliers de km de bitume nous flinguent la vie plus sûrement.

Voilà le genre de contradiction qui mériteraient pédagodie :
- Pourquoi se battre pour les conditions d'élevage des animaux si nous continuons à faire n'importe quoi avec notre nourriture ?
- Pourquoi défendre les emplois d'Airbus si nous continuons à flinguer l'atmosphère alors que nos enfants ne pourront pas voler comme nous pensons avoir le droit de le faire à loisir ?

Je suis "presque" résigné sur tous ces sujets, mais si je peux continuer à échanger et modifier mon propre comportement, je continue.

coco_des_bois said...

Et juste pour précision, mes sujets ne sont pas moins insignifiants que les tiens, entendons nous bien !
:)

Scheiro said...

Coco quand je lis ceci "les communistes n'ont jamais eu pour objectif de cesser d'exploiter la terre et de rationaliser leur production, au contraire. Le pan social de leurs thèses est un détail à mes yeux." je me demande si on parle de la même planète ou si tu n'as pas raté toute une période de l'histoire du XXème siècle.
Ce qui ici est un détail à tes yeux, était aussi un détail pour Le Pen pour qq chose de similaire : les chambres à gaz.
Tu ignores le nombre de morts provoqués par les travaux forcés - travaux agricoles et aménagement du territoire pour de l'agriculture intensive - et les millions de personnes tuées ou déplacées dans le but de collectiviser les terres et d'en coloniser d'autres.
Tu plaisantes ou alors on ne parle pas le même langage.
D'ailleurs, tu ne vois pas la différence entre fataliste et défaitiste.

Où est-ce que tu as lu que j'avais écrit que ton blog est insignifiant ???
Par contre, c'est bien toi qui dis : "je me demande même pourquoi tu prends la peine de te pencher sur des problèmes aussi insignifiants que ceux qui émaillent ton blog !"

Tu es sûr d'être à jeun lorsque tu commentes ? Ou t'as des problèmes cognitifs : tu fais des sacs de noeud avec tes neurones quand t'essayes de réfléchir.
Laisse tomber Coco surtout si, en plus tu vois en moi, un père et qq'un de condescendant...
Essaye de lire, au lieu de calquer tes propres projections sur ce que j'écris dans les comments parce ce que là tu ne parles qu'à toi même : moi je n'arrive pas à te suivre.

Crois moi, je ne suis pas là pour faire ton procès. Tu peux penser ce que tu veux comme tu veux, mais si tu veux faire partager tes idées - but d'un blog, a priori - ça demande un effort dans la rédaction et surtout dans la recherche d'arguments, tu ne peux pas te contenter de phrases qui sonnent joliment à tes oreilles, camarade ;-))

coco_des_bois said...

ARF... je crois en effet que tu ne lis pas ce que j'écris, ce qui explique que tu aies du mal à comprendre...

Relis bien la phrase qui semble te choquer et lis la tienne, et tu verras qu'il n'y a aucune contradiction... Car comme tu le soulignes :

"les communistes n'ont jamais eu pour objectif de cesser d'exploiter la terre et de rationaliser leur production, au contraire. Le pan social de leurs thèses est un détail à mes yeux."

C'est à dire qu'en effet :
- ils ont mis en oeuvre des politiques pductivistes
- ils n'ont pas socialement libéré leur peuple

Alors avant de t'enflammer, essaie de lire, et si tu ne comprends pas, pose une question.

Quand ai-je dit que je ne voyais pas de différence entre fataliste et défaitiste ?

Quand ai-je dit que tu pensais que j'écrivais des choses insignifiantes ? Je ne l'ai pas écrit parce que je suis persuadé que tu penses que beaucoup de choses qui se disent sur le net (y compris sur ton blog) ne sont pas insignifiantes. Moi je pense que nous faisons plein de petites choses très insignifiantes, toi, moi et beaucoup d'autres, insignifiant ne voulant pas dire "stupide" ou "néfaste" ou pire... non, juste insignifiant, juste une minuscule goutte dans un océan qui ne touche qu'un infime partie des habitants de cette planète... insignifiant quoi.

Je ne vois pas en toi un père mais je suis forcé de constater que tu ne manques pas une occasion de juger ma personne ou mes pensées ou mes motivations ou même ma famille... c'est faux ? Je ne calque rien, je lis ce que tu dis, bien souvent, non pas au sujet de ce que j'écris MAIS A MON SUJET ... c'est faux ?

Les gentilles expressions que tu emploies à mon égard sont certainement totalement justifiées encore une fois, je ferais mieux de me porter à ton niveau de compréhension pour éviter de me faire injurier... CQFD.

Scheiro said...

- ils ont mis en oeuvre des politiques pductivistes
Qui a tourné à la catastrophe sur le plan économique et au désastre sur le plan écologique !!!
- ils n'ont pas socialement libéré leur peuple
C'est ce qu'en rhétorique on appelle un euphémisme. Non seulement ils n'ont libéré personne mais en ont massacré des millions !!!
Comment veux-tu que sur des bases falsifiées ou des dénies de réalité on puisse construire une discussion, Coco ?

Après ça tu te poses en victime et tu cherches à me faire culpabiliser- t'auras du mal. Tu sais parfaitement que le mot insignifiant n'est pas univoque et tu dois bien te douter qu'il est sujet à interprétation et pourtant tu n'ajoutes aucune précision pour qu'il n'y pas d'ambiguïté dans tes propos.
Et si tu fait la différence entre fataliste et défaitiste pour quoi tu transformes ce que je t'ai écris en essayant de me faire dire ce que je n'ai pas dit ?
Tu es un petit plaisantin Coco, aussi ne t'étonne pas que les discussions tournent mal. Mais bon, ne pense pas non plus que ça m'empêche de dormir, comme je suis certain que, de ton côté, tu t'en fout royalement. Je me demande seulement si tu ne me fais pas perdre mon tps. Quoique je trouve ça assez marrant, sinon je ne serais pas là.
A + Coco :-))

coco_des_bois said...

Allez, je recommence parce que visiblement l'essentiel t'a encore échappé...

Je dis exactement la même chose que toi, à savoir :

- les communistes n'ont jamais eu pour but de protéger l'environnement, pour preuve leur politique productiviste. (où et quand ai-je jamais défendu une politique productiviste ?) En celà, je pense par exemple qu'il est vain d'opposer communisme et capitalisme qui ont basé leur mise en oeuvre respective sur la surexploitation des Hommes et des ressources naturelles.

- non ils n'ont pas libéré leur peuple et oui ils en ont massacré des milions, j'en suis intimement convaincu, c'est pourquoi je tentais de dire que leur "pipo" social était un détail à mon sens, parce qu'ils n'ont jamais mis en oeuvre les éventuels grand principes d'émancipation de classe etc etc... on ne peut pas nier qu'aujourd'hui les communistes voudraient reprendre des beaux concepts "marxistes" alors qu'historiquement ça a toujours été le dernier de leurs soucis, ce qui me pousse à dire que le volet "social" de leur politique a été un "détail" à mes yeux, à savoir un petit mensonge théorique qui cachait une atrocité pratique.

Je ne falsifie rien, j'essaie - vainement pour l'instant - de te dire que je suis d'accord avec toi, mais ça ne semble pas te convenir.

Je ne cherche pas à te faire culpabiliser, je m'en fous, je tente juste de te montrer que tu me juges assez régulièrement dans tes commentaires - ce qui ne fait pas de moi une victime pour autant - alors que ça ne me semble pas forcément très utlie ou justifié.

Ou et quand ai-je essayé de transformer ce que tu as dit ?

Ou et quand ai-je laissé supposer que quoi que ce soit de nos insignifiants échanges puissent t'empêcher de dormir ?

Concernant le mot insignifiant, j'ai pourtant pris la peine de souligner que mes sujets n'étaient pas moins insignifiants que les tiens, avec un petit smiley, et je n'ai jamais dit que c'était ton jugement (avouons que là, c'est toi qui a déformé mes dires)... ce qui rétablissait un sorte d'équilibre dans l'usage de ce mot qui ne me semble pas terrfiant en soi. J'espère que les précisions apportées depuis permettent d'y voir plus clair en tout cas.

Je dois être un petit plaisantin si tu le dis, ce qui me conforte dans l'idée que mes propos sont insignifiants, et tout autant dans celle que tu aimes à juger la personne sans doute autant voire plus que les mots.

Allez, je reviens une dernière fois sur l'histoire des communistes, où je disais initialement que ton exemple sur l'URSS était intéressant, mais - et ça ne l'ui enlève absolument rien - hors de mon propos. Et que au passage les communistes étaient écologiquement et socialement des désastres comparables aux capitalistes... voilà, pas de quoi fouetter un chat , ni lancer des mots comme "bases falsifiées" ou "déni de réalité" ... au mieux "manque de compréhension d'une phrase avec montage de choucroute" ;)

Scheiro said...

D'accord Coco, je salut ton effort pour clarifier la situation mais comme il est un peu tard, je tenterai demain de te démontrer que mon point de vue est assez proche du tien et tu peux même t'en rendre compte, sans plus d'explication, en relisant ce que je te dis dans le 1er comment.
1er commentaire qui va aussi dans le sens de ce que tu nommes l'insignifiance, càd du peu de poids qu'un individu isolé peut avoir sur le cours des choses.
Hasta mañana ;-))

Scheiro said...

Désolé de ne pas être revenu plus tôt, comme je l'avais annoncé.

> tu me juges assez régulièrement dans tes commentaires
Non, justement Coco, je ne te juge pas - je ne connais pas - je "juge", j'évalue seulement tes propos et je te fais connaître mes désaccords ou l'inverse , ce qui est le but du commentaire critique sur les blogs, non ?

Tu me reproches de ne pas te lire attentivement mais je dois te faire remarquer que de ton côté tu lis le contraire de ce que j'ai voulu exprimer :
> mais contrairement à ce que tu dis, il faut des moyens démentiels pour changer, la meilleure preuve réside dans les moyens démentiels que met en oeuvre le capitalisme lui même...
Non, il n'a y pas de "contrairement", puisque c'est bien ce que je disais. Je prends pour exemple que 30 années de communication, avec des moyens financiers très conséquents, au sujet des loups ou des ours, n'ont pas fait bouger d'un poil la mentalité de qqs centaines connards, gardiens de chèvres qui fantasment sur des traditions à la con qui pourtant n'ont aucune réalité.
Alors, faire bouger les mentalités de milliards de consommateurs bercés par l'idéologie de l'échange généralisé... c'est pas gagné d'avance et pas pour demain non plus.

Voilà Coco je me suis peut-être mal exprimé, mais dit toi que je ne comprends pas, non plus, tjs très bien le message que tu veux faire passer. D'où les quiproquos ;-)

coco_des_bois said...

Disons que nous devons avoir chacun tendance à partir un peu vite...

Je crois que mon message en l'occurence est assez simple, le premier commentaire de emcee était un peu rapide mais pas si faux, je pense juste que nous devrions nous poser plus de questions, approfondir les sujets qui nous sont proposés à la va-vite par les médias et les sondages.

C'est toujours un peu niais de penser "j'aimerais bien avoir des infos plus complètes sur tel et tel sujet parce que sur ce point, après un peu d'effort, je constate une vraie désinformation... etc"

C'est un peu l'idée, c'est un peu la façon qui me permet d'avancer sur certaines choses, ou en tout cas de croire que j'avance.
:)

Scheiro said...

Alors comme je pense que sur l'essentiel nous sommes relativement d'accord, c'est à mon tour de te poser une quesion qui va tout à fait dans le sens des questions des ce billet, mais qui est ne passe pas par des métaphores.
Ne crois-tu pas que notre premier ministre se fous ouvertement de la gueule du monde en déclarant ce qui suit, à l'ONU ?

Des sanctions contre l’Iran. Mais pas contre le Soudan. C’est la politique de l’Elysée. Le Premier ministre l’a confirmé hier à l’Onu en se prononçant contre l’adoption d’une nouvelle résolution.

Americains et Britanniques ont menacé cette semaine de demander au Conseil de sécurité des sanctions contre le Soudan pour forcer Khartoum à autoriser le deploiement d’une force “Nations Unies-Union Africaine” afin de protéger les populations du Darfour - comme pevu dans la résolution 1706 adoptée en août.

“Il ne faut pas se tromper de moyens. Bien sûr, on peut voter une résolution qui pourrait permettre d’accélérer les choses, mais malheureusement, je crains qu’elle ne les accélère que sur le papier”, a déclaré Dominique de Villepin au “stakeout”.

“Ce que nous souhaitons, c’est changer les choses sur le terrain et pour ce faire, nous avons besoin de l’unité de la communauté internationale, à savoir l’ensemble des pays arabes, l’ensemble des pays africains et les parties concernées”.

“L’accent doit aujourd’hui d’abord être mis sur un accord politique qui puisse créer les conditions d’une action efficace sur le terrain”.

Un discours qui laisse perplexe trois ans après le début des massacres au Darfour. Un discours qui ressemble un peu à celui de la Chine sur le dossier soudanais. A la Chine lorsqu’elle doit se prononcer sur “la reponsabilité de protéger” les populations menacées de crimes contre l’humanité."

Je te laisse juger, Coco ;-))

coco_des_bois said...

Si il fallait encore des preuves de notre haut degré de cynisme dans nos relations internationales...
Merci pour le relai de des déclarations, Villepin est une girouette qui ne sert à rien, je ne sais pas si il se fout du monde ou si il est vraiment débile, c'est une question à approfondir.

Mais au passage, les Américains et Anglais se foutent également pas mal du monde en l'occurence, tu crois pas ? C'est un peu l'hopital qui se fout de la charité...

Dans toutes ces affaires, il manque de toute façon aux citoyens une information de qualité, voire une information tout court. Aussi bien au sujet du Darfour qu'au sujet du pétrole, des OGM ... etc, il faut tellement fouiller pour avoir un semblant d'information pour se faire une opinion et peut être exprimer cette opinion...

Maintenir l'Afrique la tête sous l'eau après avoir rempli la baignoire, c'est notre politique. On peut donner autant qu'on veut à médecins sans frontières...