C'est pas gay tous les jours

En fait ça dépend, y'a des jours avec et des jours sans, mais il suffit de se dire que la plupart des humains n'ont droit qu'à des jours sans, et ça va mieux (enfin pas pour eux).

C'est curieux la façon dont la radio a relayé l'info au sujet du mariage gay ces derniers jours, et contrairement à l'habitude, il y en a de l'info.

Au moment où de belles idées de répression, de libéralisme flexible et j'en passe fleurissent à droite comme à gauche, on nous sort l'info du jour qui concerne les mariés de Bègles.
Quand on parle d'info, bien sûr, il faut garder à l'esprit que sa qualité dépend de celui qui la distribue comme de celui qui la reçoit... au final ça donne un truc à prendre avec des pincettes.

Un mec par exemple se gargarise du fait que les homos sont des gens comme les autres... certes, c'est un truc que pas mal de gens essaient de faire comprendre à pas mal d'autres gens depuis un moment déjà. Mais en fait non, ils ne sont pas comme les autres, ils volent comme les autres... nuance, parce que pour ce qui est du mariage (rappeleons qu'aux yeux de notre loi ils n'étaient pas mariés) ou de l'adoption, ils ne sont pas des couples comme les autres. logique.

Un autre mec, qui milite pour le mariage, propose à l'écoute de l'avocate, une explication plus proche d'une sorte de détresse sociale, point sur lequel je n'ai personnellement jamais rien entendu à leur sujet avant aujourd'hui. Du coup, on pourrait imaginer une seconde que toutes les histoires de fraude aux allocs ou de chèques en bois ou falsifiés fassent la une, euh non on pourrait pas, ça ferait un quotidien de 2kg tous les matin, pas pratique le bordel dans le métro. Mais non, là on en parle et on en fait la une parce que ce sont "les mariés homos".

Il se trouve que dans le pays du roi du Monde, on se questionne très sérieusement au sujet du mariage homo, mais pour en inscrire l'interdiction ou plutôt la non constitutionnalité dans la loi. On peut imaginer donner une définition stricte de ce qu'est un humain par exemple, ce serait un homme ou une femme (hors trucs bizarres comme trans ou trav, berk on en veut pas, c'est pas qu'on aime pas, mais quand même ils sont pas normaux) d'origine caucasienne et si possible capable de subvenir à ses besoins sans faire chier le monde avec ses problèmes.

Voilà le genre de conneries qui font la une, voilà ce sur quoi journalistes et députés se penchent, ça et la nouvelle star, le foot ... etc
Le mariage homo en soi, c'est sans doute important, mais ça se réduit à une bouillie d'information dans les mains des médias, qu'est-ce qu'on en a à foutre de savoir que 55% des américains sondés et gavés de FoxNews pensent que l'union de deux humains c'est homme-femme ? On a des médias de merde, voilà.

Juste un dernier point :
- non la terre entière ne veut pas venir en France
- non le mariage homo ne menace en rien notre société

8 comments:

brigetoun said...

troisième essai - marre de blogger qui nous coupe tous les soirs - premier lien : ordurier et donc sans intéret. Mais il y a tout de même un problème avec ces deux garçons, leur amour pour la publicité et les médias qui fait que l'on pourrait supposer que tel était le premier motif de ce mariage. Ils se sont conduits comme des petits voyous ce qu'aurait parfaitement pu faire un coupe hétéro.
Reste que je ne comprends vraiment pas (ça n'engage que moi) ce désir passionné du mariage de la part des homos

coco_des_bois said...

Oui, blogger coupe souvent en ce momment ...
Je me suis inscris là par défaut pour poser un commentaire chez El Ryu, mais je pense à dégager, pour du dotclear ou autre.

Sinon, je ne suis pas certains qu'ils ses oient comportés comme des voyous, je ne les juge pas plus que de nombreuses familles dans la merde qui se sur-endettent ou fraudent la sécu tous les jours.

En revanche, la volonté de mariage repose plus dans l'idée d'être accepté pleinement dans la société, avoir les mêmes droits, une succession en cas de décès etc.. c'est quand même super super simple à comprendre, non ?
A partir du moment où notre pays ne criminalise pas les couples homos, il devrait les reconnaître, sinon, c'est comme dire :

"vous n'êtes pas normaux, mais comme vous me faites chier, et que les gens n'aiment pas trop la répression, je vous autorise à être ce que vous êtes, mais n'attendez pas un traitement normal, vous n'êtes pas normaux aux yeux de notre soiciété."

... un truc du genre.

J'accorde volontier que la normalité est un concept à la con, mais socialement, nous avons tous besoin de ne pas être exclus.

brigetoun said...

disons, jalousie de célibataire.
Pour blogger même raison que toi au départ

coco_des_bois said...

explique moi ça "jalousie de célibataire"

est-ce à dire qu'un homo est un célibataire ? perso, je n'accorde aucune importance au couple, au mariage ou à ce genre de connerie, mais à la place de jalousie, j'aurais plutôt dit "sentiment d'injustice"

ou alors j'ai mal compris ton commentaire, sibyllin il est vrai ;)

Laflote said...

Moi, je comprends fort bien l'envie de mariage des homos... Et ce désir de normalité... Mais en même temps, est-ce que c'est possible d'être "normal" ???? Il y a un film formidable que j'ai vu il y a fort longtemps : "Personne n'est parfaite" en français (ce titre est à chier) et "Torch song trilogy" en VO (bien mieux, non ?). Il y a entre autres une Anne Banckroft en mère juive d'un homo... A voir d'urgence.

coco_des_bois said...

oui, comme je disais, le concept de normalité est débile, mais replacé dans notre société, il fait office d'indice, une idée pour savoir si on peut vivre tranquillement par exemple.

Torch Song, excellent, en plus, je l'ai vu en pièce de théatre montée par une boite dont j'ai fait le site : au théatre

brigetoun said...

pas si sybilin : pour que mariage il y ait, il faut être deux à le vouloir

coco_des_bois said...

euh oui, certes ...
mais encore ?