Chavez et les médias

Ce matin comme d'hab', j'écoute France Inter.
A peine le temps de me couper l'appétit avec la chronique de JM Sylvestre, qui nous explique que les baisses notables de pratiquement toutes les bourses mondiales sont tout à fait normales, c'est compliqué, mais en gros le marché s'est gavé, le marché a une petite indigestion, alors le marché pète un bon coup pour relacher la pression, il enlève un cran de sa ceinture pour pouvoir siroter son Whisky tranquille.

Enfin c'est pas non plus le propos, là je voulais parler d'une petite chronique géopolitique dont je ne me souviens plus l'auteur (faudrait que je fasse un effort, c'est pas sérieux, on peut pas balancer des infos comme ça sans citer les sources, hé ben si on peut, paf, c'est ça le ternet).
Bref, ce matin, ça parle vite fait de Chavez.

Pour mémoire, Chavez, c'est ce méchant dirigeant Vénézuélien qui a eu l'audace de résister à un coup d'état, et qui mérite depuis un bon moment un traitement médiatique absolument dégueulasse. Chavez a eu droit il y a peu à un traitement médiatique dans la même veine, au sujet des ses soit-disant déclarations antisémites... lamentables, encore une fois, les médias français étaient à la pointe. Enfin, passons, cette affaire mérite que l'on y accorde de l'interêt car elle traduit assez bien le fonctionnement de nos médias, mais ce n'est pas le propos (ça vous fera quand même de la lecture).

Or donc, Ce matin, chronique sur Chavez. Ce dernier fait depuis quelques jours le tour de certains pays en Europe et proche Orient, dans un contexte où il fait l'objet lui-même d'un embargo sur les armes de la part des ... USA. Oui, c'est à noter parce que dans la chronique, on apprend que ce vilain Chavez veut revendre ses F16 américains à d'autres pays car les USA ne veulent plus en assurer la maintenance... bon, je ne veux pas m'avancer, mais j'imagine que ça a un rapport avec l'embargo, ça parrait logique, tu vas pas réparer les armes d'un mec avec qui tu veux plus faire affaire. Embargo, ça vous rappelle rien ? (Cuba pour les débiles)
Bon, le chroniqueur en fait nous fait la liste des menaces de Chavez, et ça fait froid dans le dos, surtout à un européen :
- Baser son pétrole sur l'euro et non le dollard (ce qui aurait pour effet de faire baisser le dollard)
- Construire un oléoduc "pharaonique" pour l'amérique du Sud
- renforcer sa collaboration avec Castro
... et j'en passe

Conclusion de la chronique "Les USA sont énervés... on le serait à moins"

Voilà, Chavez en 2 minutes et comparé à un dictateur taré qui ne pense qu'à sa gueule, qui se prend pour un pharaon et qui s'allie avec d'autres dictateurs et qui énerve les USA, et ça ... c'est pas bien.

Merci à France Inter pour ce genre de chronique inutile, je vais aller prendre un thé pour me changer les idées.

14 comments:

Laflote said...

Figure-toi que j'ai écouté France Inter ce matin... Perso, l'info qui m'a sciée c'est que le Jospinou et le Fafa marcherait main dans la main... Y s'en passe de belles au PS !!!

coco_des_bois said...

Mais ouais, ils n'en seraient pas à un retournement de veste près... ça me troue ce genre de truc, les mecs parfois ont de bonnes idées, mais ils sont incapables de les conserver à cause de leurs ambitions et des enjeux politiques (qui sont liés).

le PS, c'est comme le CPE, c'est mieux que rien, l'UMP, c'est comme le CPE, c'est pire que tout :)

La Moole said...

Moi je dis "halte à la dictature du prolétariat" ! C'est vrai quoi, à force de laisser en place des gens comme Chavez, on va finir par se retrouver avec des Bigmacs à 15€... faut pas pousser non plus...

brigetoun said...

j'ai bien aimé cet hiver la livraison de fuel dans les quartiers pauvres de New York

brigetoun said...

ceci dit les enfants ne tombons pas dans le "tous pareils" s'il y a du vrai. Fabius j'ai quand même du mal à croire en sa totale sincérité. Mais ce qui me le rend sympathique c'est que j'ai l'impression qu'on lui fait un rien subir le "délit de sale gueule"

coco_des_bois said...

Dans la même veine, Chavez, qui ne manque pas d'occasion de prendre exemple sur Fidel, propose aujourd'hui de fournir en énergie les pauvres en Europe, de la même façon, les médecins Cubains finiront bientôt par venir chez nous soigner les exclus de la privatisation des hopitaux !

Fabius, j'ai eu une lueur d'espoir au moment du TCE, mais je n'arrive pas à voir la moindre constance en lui. Quant au délit de sale gueule, allons allons, en tout cas, il s'est déjà pris une fessée après le TCE, peut être qu'il aime ça.

Laflote said...

AH, le Fafa... Ce qui me le rend "sympathique" (hem, le terme est sans doute un peu fort), c'est qu'il propose dans son programme de dépoussiérer un peu le budget de l'armement et d'en enlever une partie pour la transférer à d'autres comme l'enseinement par exemple... Maintenant, je demande à voir (un peu genre St Thomas la nénette :-D)
Merci pour le lien :-)))

coco_des_bois said...

Allez, Acrimed nous présente la vision de France Inter et de France Culture dans un article édifiant...

ko said...

Aïe, le problème, avec le fabius, c'est que je ne pourrai jamais lui pardonner son "responsable mais pas coupable", signe d'un si immense mépris de la vie et surtout, d'une vision du rôle des politiques que je ne partage pas du tout, du tout...

L'en faut beaucoup pour me rendre inflexible, mais ce garçon fait partie de ceux à qui je ne ferai jamais plus confiance. J'y confierai même pas la liste des courses, c'est dire.

Pour ce qui est de Chavez, les gens décryptent les informations qu'on leur donne à travers leurs filtres de pensée : c'est extrêmement difficile de faire entendre la manip' à des gens qui ont intérêt d'y croire...

coco_des_bois said...

Oui, Ko, je suis assez d'accord avec toi, je dois dire que j'ai failli oublier... je n'étais pas très vieux à l'époque je dois dire, mais ça m'a révolté une aussi belle preuve de mépris.

ko said...

Ce qui du coup ne nous avance pas beaucoup dans l'optique l'échéance à venir (même s'il y a beaucoup plus grave et fondamental que le choix d'un gus ou d'une bonne femme, c'est évident, mais tout de même, il faudra bien décider d'y aller ou pas, et de mettre ou pas un nom dans une enveloppe).

coco_des_bois said...

je dois avouer que je suis désepéré, et comme tu dis il faudra mettre un bout de papier dans l'urne ...

Scheiro said...

Je reviens sur les propos antisémites de Chavez : Ils ont bel et bien été prononcés par le chef d'état vénézuelien qui fait très souvent référence au catholicisme dans ces discours en direction des couches sociales les plus pauvres.
Car le mythe du juif accapareur de fortunes fait tjs flores dans bon nombre de pays de ce style.

coco_des_bois said...

j'admet que Chavez utilise des images issues de la religion dans ses discours, mais il ne fait que s'adapter à son pays, et si sa volonté de réformes passe par l'adhésion du peuple, il ne peut pas ignorer l'importance de la religion dans son pays.

Au sujet de ses propos, je ne suis vraiment pas convaincu, non seulement les traductions me semblent plus qu'approximatives et partisanes, mais même si il utilise le catholicisme en référence, ce serait bien la première fois qu'il tiendrait des propos "ouvertement" antisémites.

Oui les images sur les juifs ont la vie dure, mais dans ce cas présent, son opposition s'adresse aux riches qui ont pillé les richesses de pays du sud comme le sien, comme l'argentine et j'en passe.

Il y a à mon avis assez d'antisémites avérés dans le monde pour éviter d'en chercher là où il n'y en a pas, et c'est également un moyen de discréditer sa politique sociale et économique à mon avis, ce qui est un jeu très apprécié en France et aux USA il me semble. Dans les pays de ce "style", c'est le mythe du dictateur taré et millionaire qui a la vie dure (cf. les articles sur la "fortune" de Castro)