OGM et pédagogie


Alors aujourdh'ui, un peu de pédagogie pour les débiles !

Les OGM, vous n'aimez pas.

Mais avez vous bien compris ?

Non bien sûr, vous êtes le peuple, vous êtes une bande sympa mais un peu conne, des ahuris qui ne comprennent pas grand chose, car comme on essaie de vous le répeter, tout ça est complexe, tout ça est important, tout ça est un enjeu économique, une sorte de domination du monde, le genre si on le fait pas on sera à la traine, enfin tout ce qu'on essaie de vous apprendre dans les médias chaque jour.

Les OGM, Libé va vous expliquer, et en vieille france même pour les crétins que vous êtes, puisque vous ne comprenez que les grosses comparaisons bien grasses !

Nouveaux risques, nouvelle gouvernance… Décidément, nouveau est l’adjectif favori des déclarations d’intention de Grenelle. Nouveau, vraiment ? Mais nouveau par rapport à quoi, et à quand ? Associer des non experts à une concertation dans des domaines d’intérêt public n’est pas d’une nouveauté radicale.
Ca commence pas mal hein ?

Voilà, des non experts, on prépare le terrain, c'est à dire qu'on voit déjà qu'il y a d'un côté les experts qui ont raison, qui n'ont pas d'interêt autre que celui de la science et la santé publique et les petites fleurs, et de l'autre les connards.

Ca vous fait pas un peu penser au TCE ? hein ? Le peuple crétin qui vote comme un ... crétin. Les journalistes heureusement sont là pour nous expliquer.
Experts.On est face à un problème de santé publique – quand les trois livres de pain quotidien fournissent la majorité des calories – et face à une incertitude scientifique – avant Pasteur, on ne comprend guère les phénomènes de fermentation. Levain ou levure ? Ce pain génériquement modifié qui agite l’opinion mobilise les décideurs.
Ah... grand journalisme, merveille de la sémantique... On a un problème de santé publique, qui confirme que les experts sont gentils et se préoccupent du peuple, Pasteur, on l'aime, on va pas le remettre en cause Pasteur hein ! Et là attention "pain génériquement modifié" ... oulà le mec c'est fait un claquage de cerveau pour pondre une pareille connerie ! Mais parès tout, l'explication et l'acceptation est à ce prix j'imagine.

La suite est intéressante

Décalage. A l’issue de la conférence, la réponse est consensuelle : non au pain à la levure ! Un an après, en mars 1670, le Parlement rend son arrêt. Il permet l’utilisation de la levure, sous condition : «faisant défense d’en employer d’autres que celle qui se fait dans cette ville de Paris, fraîche et non corrompue». On observe le même décalage en 1998, quand la première conférence de consensus organisée en France avait recommandé de ne pas autoriser les OGM contenant des gènes de résistance aux antibiotiques. Or, quelques semaines plus tard, le gouvernement autorisait la mise en culture de nouvelles lignées de maïs…

Hé bah voilà, on arrive à la conclusion, en gros la vérité triomphe quelle que soit l'opposition "profane", qui estcerte différente, à l'époque on interrogeait pas l'opinion, celle sur laquelle se reposent les journalistes à longueur de sondages mais sur laquelle ils crachent à loisir pour sa connerie crasse.

Et donc vous l'aurez compris, un peu comme vos abrutis d'ancêtres ont certainement eu peur de la première roue, vous avez peur des OGM parce que vous ne comprenez rien !

Bon, on met de côté les paramètres d'interêts financiers, les firmes agro-chimiques-semencières, les brevets sur le vivant et les études de toxicité (pourtant pondues par des "experts") ... on met de côté l'avis de chercheurs sur les multiples contaminations irréversibles, sur les procès d'agriculteurs contaminés, sur l'impossibilité de coexistence ...
non non, le problème est simple : si le peuple est contre, c'est qu'il a tort !

Alors votre Grenelle ... enfin vous voyez ce que je veux dire hein !

Un article de Greenpeace sur le film montré plus haut.

3 comments:

Activista said...

Entartez "libé"!

(gloup-gloup!)

emcee said...

C'est lamentable. Nous sommes intoxiqués de toutes parts (dans notre assiette, dans la presse servile, etc.).
Quelqu'un m'a dit qu'il avait vu à la télé, je crois aux infos de l'ORTF, un agriculteur bio, dont toute la production rabougrie avait été contaminée par les cultures OGM voisines, incendier tout son champ.
Bon, je n'ai pas d'info bien précise là-dessus, puisque je ne regarde pas la télé, mais cela doit être vérifiable.
Et voilà, c'est l'Etat lui-même qui organise la gabegie dans ce pays.
Quant au Grenelle de ... (le nom est bien choisi et m'étonnerait pas que cela ait été intentionnellement par le fourbe), il n'y a rien à en attendre, évidemment.
Si ce n'est un traquenard mis en place pour dégommer Borloo à l'issue de cette mascarade.

coco_des_bois said...

article sur le sujet

En effet, un label permet de demander la destruction d'une parcelle contaminée, mais aucun responsable n'est désigné ... normal ...

On peut faire absolument n'importe quoi en agriculture "conventionnelle" mais en bio on est soumis à des règles strictes qui facilitent le travail des pollueurs.

La seule agriculture "conventionnelle" devrait être le bio, comme ça l'a toujours été dans l'histoire, et l'agro-chimie ne devrait pas s'appeler agriculture !