Quizz de la guerre

Allez, comme vous êtes mauvais, et comme on va pas tarder à appeler nos jeunes branleurs de français sous les drapeaux, je vous donne une autre chance !

Qui a dit :
Il faut rayer Israel de la carte !
(nom de diou de beurdel de mééérde, pitain d'bâtâr)
Indice : ça semble justifier aux yeux de nombreux ahuris les déclarations de plus en plus menaçantes à l'égard de l'Iran, histoire de lui apprendre à vouloir jouer avec l'atome et au passage d'être antisémite... (notez, l'appel du CRIF date de Février !) Et un petit rappel à ce sujet.


Mais il faut bien reconnaître qu'une fois de plus le CRIF instrumentalise la nécessaire lutte contre l'antisémitisme au profit de la défense de la politique de l'état d'Israël. Toute l'opération en cours consiste à canaliser la légitime indignation qu'ont suscités les propos du président iranien afin d'en répercuter la charge affective sur la question du nucléaire iranien et de faire l'amalgame entre les deux problèmes pourtant parfaitement distincts. L'objectif évident étant de fabriquer un courant d'opinion violemment hostile à l'Iran, fabriquer un ennemi non seulement haïssable, non seulement dangereux pour Israël mais dangereux pour le monde entier (entendez le monde « civilisé »).

Réponse (pour les nuls) : personne

Nan mais ceci dit, vous pouvez essayer de trouver une vraie raison de bombarder l'Iran hein, ça pourrait être marrant, je sais pas genre "ils sont méchants avec les homos" ou "dites donc la liberté de la presse là bas c'est pas la fête" ou "sont pas un peu antisémites ceux là ?" ...
Ok, mais alors bombardons le sinistre Val par exemple, non parce que lui des grosses conneries bien crades il en sort à la pelle, alors bon, ça serait une idée.

Non à cette putain de guerre de merde. (emcee tu dis les choses de façon plus polie toi au moins).

Dans ce concert assourdissant, y'en a qui gardent un peu la tête sur les épaules, je trouve ça encourageant, mais sont-ils entendus ?
L'UJFP (union juive française pour la paix) dénonce avec la plus grande énergie les appels à la guerre contre l'Iran lancés ces dernières semaines en Europe, en Israël et aux Etats-unis.

La guerre contre l'Irak, l'intensification de la violence contre la Palestine et la récente agression israélienne contre le Liban ont montré combien ces opérations militaires étaient immorales, contraires auxprincipes élémentaires du droit international, destructrices et criminelles.

14 comments:

Jenny Suarez-Ames said...

Le Crif s'est fait, depuis un certain temps, une spécialité de rendre les Juifs presque antisémites (moi, par exemple). Comme antidote, je lis Warschawski et je défile avec le Mouvement pour la paix. Ensuite, je peux tranquillement reprendre de la carpe farcie (nan, je déconne, j'adore trop les sandouitches jambon-fromage).
Le Crif est aussi nuisible que les blin-bling post ados de la rue des Rosiers un dimanche (je précise, juste histoire de ne pas me faire lapider, que ma grand-mère est née rue des Rosiers).
Mon dieu (qui n'existe pas), que de précautions oratoires...

coco_des_bois said...

Y'a des bons falafels rue des rosiers, et en plus j'ai appris ça y'a quelques années, y'a pas de viende dans les falafels (oh inculte que j'étais - je suis - je serai)

Mais sinon tu manges de la crevette ?
Un sandouiche à la crevette ?

Jenny Suarez-Ames said...

Je mange tout sauf les abats parce que j'aime pas ça, mais les crevettes c'est trop bon, ou les huîtres, avec du chablis (naturel, évidemment), par exemple, ou bien le dauphin dans le lait de sa mère. Mmmm, un sandouitche dauphin-chêvre, j'adore...
Sinon, j'adore les falafels au poulet au curry, aussi (rue des Rosiers, s'y rendre de préférence en semaine).
Et puis... ah si, j'ai un interdit alimentaire: c'est acheter des trucs chez ce facho de Goldenberg.

coco_des_bois said...

bah merde c'est lequel goldenberg ?

et bah j'apprends encore un truc, y'a des falafels avec de la viande ? c'est foufou cette histoire ! poulet ça me tente bien ça !

moitié breton, j'ai choppé la moitié qui n'aime pas les huitres dis donc !
en revanche l'araignée de mer avec du blanc (n'importe je suis pas difficile tant que c'est pas de la merde) :p

Jenny Suarez-Ames said...

Goldenberg c'est l'enculé qui s'est réjoui du passage de Le Pen au second tour, il est cher et dégueulasse, en plus.
Moi j'vais chez celui à côté de Marianne, là où y'a du poulet (parce que j'adore le poulet).
Les huîtres ça dépend des fois mais hmmm, belons-chablis à l'Ecailler du Paul-Bert, miam. Et pis crabe, araignée, homard...
Euh... on parlait pas de la guerre au départ?
(merde, ça y est, j'ai faim)

coco_des_bois said...

on aura tout le temps de parler de la guerre quand notre cher président aura décidé d'un commun accord en vertu des pouvoirs qui lui ont été conférés par des cons, d'envoyer d'autres cons se faire tuer... mais avant on aura envoyé les avion qui volent très haut et balancent des grosses bombes ...

sinon, merci pour les conseils culinaires, j'espère que son nom est marqué sur son resto paske là je suis pas certain de le reconaitre avec ta description :)

Jenny Suarez-Ames said...

Exact, exact, continuons à parler bouffe tant qu'on peut encore... Alors c'est juste au début de la rue des Rosiers, quand on vient de Vieille-du-Temple, ils font restau mais aussi comptoir à emporter, et damned, je ne me rappelle plus le nom mais dès qu'Alzheimer aura reflué, ça me reviendra.
Sinon, si tu veux, je regonfle Hugo et on se retrouve devant l'Insolite (vins naturels for ever) et on fait une conférence vélo boutanche falafel poulet chavisme.

Jenny Suarez-Ames said...

PS: sinon, je relis 1984 (la première fois c'était en... euh... 1986? 1987?).
Rhaaa c'est grand. Grand. Et bon sang ça me conforte dans mon joli vote (eh oui, les visionnaires le demeurent).

coco_des_bois said...

84... ouais un livre que j'ai lu à quoi ... 12 ou 13 ans. J'ai revu le film il y a peu, mais c'est vrai que c'est un livre terrible, à qui tant de gens font référence mais qui semble juste décrire l'inéluctable.

Et oui, partant pour une ptite sortie à vélo rue des Rosiers, on va se faire ça :)

Jenny Suarez-Ames said...

Bah pareil, 1984 je l'avais lu à 12 ou 13 ans, et c'est loin, 12 ou 13 ans (argh, là je peux dire c'était y'a 20 ans), donc je relis, now, et en effet, ça ne fait que raconter l'inéluctable (on peut lire aussi l'excellent Big SIster du camarade Leroy, Mille et une nuits petit format, pas cher).

Bon, ok, je vais regonfler Hugo, du coup.

emcee said...

Je m'absente qqs jours et ce blog avance à la vitesse du son!
C'est portnawak, les com': ça commence en boucherie et finit en ... queue de poisson. ;-).
Moi aussi, j'aime bien les produits de la mer avec un bon petit blanc bien frappé.
Je retiens l'adresse pour les falafels. Dès que je viens sur Paris, je m'y rends. A pied, s'il faut. Parce que pas vélo.
Pour revenir à la guerre et à la "franchise" (un comble!) sarkoviennes, c'est nul H-I-é. Et je reste polie ...
Bravo pour les billets, Coco, et merci pour le lien. On ne sera jamais assez à le dire: la guerre, ON N'EN VEUT PAS. Point.

Jenny Suarez-Ames said...

Boucherie, poisson, vin blanc, littérature, guerre, falafels, vélo, j'aime bien ce joli blogue foutraque décidément.
Et NON A LA GUERRE du Dr BUSHNER.

coco_des_bois said...

dis donc Jenny t'es skyzo de l'avatar ? pourquoi t'as deux images différentes ?

enfin bref, une bise les filles, moi ça me ferait plaisir de trainer dans les rues de paname ensemble, sur les lieux de mon ancienne vie (...)

Jenny Suarez-Ames said...

J'aime bien changer de louque de temps en temps, et puis celui-là, c'est mon identité officielle de fille de nulle part.
Moi aussi je traînerais bien sur les lieux d'avant la séfaradisation du Marais et de ton ancienne vie (...) (TM)
Salut rouge!