That's so gay

When people say "That's so gay.."

Ajouter à mon profil | Plus de Vidéos

Un article en forme de réponse parce qu'il me semble que le sujet est intéressant (pour moi) et que d'autre part il fait un peu partie de l'actualité ces dernières semaines. Le message en question montrait vite fait la vidéo d'un groupe de punks sans grande distinction qui exprimait sa haine des sarkozystes à sa manière.
Un commentaire fâché me fait remarquer que c'est une belle connerie que de souhaiter ceci à son ennemi ou du moins à une personne que l'on souhaite insulter.

En fait, se faire enculer est tout à fait sympatique, SAUF

contre son gré.

Il est bien évident que c'est compris ainsi - en ce qui me concerne - sachant que l'on ne peut décemment souhaiter leur mort, c'est illégal il me semble. Je ne pense pas que les filles qui passent sur ce blog me contrediront - sans entrer (oops) dans leur intimité - il n'est pas question de dénigrer cette pratique qu'est la sodomie.

J'avoue que cette expression est loin d'être parfaite, elle est en effet l'héritage de cette société hétéro-normée, j'aurais préféré de loin un slogan du style :

"va chier tête de con"

mais il y aurait également dénigrement d'une pratique que certains adorent... le monde des insultes est assez complexe, j'en suis conscient. Donc non cette vidéo est loin d'être intelligente, elle est même bien débile, mais parfois... parfois...

Je me fritte chaque jour pour qu'on ne sorte pas devant moi de connerie comme "c'est un truc gay", phrase apparemment à la mode pour désigner un truc branchouille, et je conseille cette vidéo qui en cause :

Chris Crocker - that's so gay

Oui, il peut arriver à des anti-sarko d'être à peine plus malins que Bigard, et c'est tout à fait leur droit, reste qu'ils ne sont pas pour l'instant sur une tribune devant des millions de gens à déverser leur connerie, et prions mes biens chers frères pour que ça n'arrive pas... je souhaite fortement que ce genre d'expression reste dans les caves perso, c'est le cadre idéal ;)

Et au fait, dans ton article, il manque la "biphobie", mais à part ça, je le soutiens à 100%, il me semble que deux points noirs existent dans notre société : le manque d'ouverture à l'école, et le complexe médiatico-marketing, qui tous deux propagent cette norme indépassable, sauf à quelques occasion plus ou moins ridicules comme des films débiles.

Dernière chose, au sujet de l'Iran, je ne suis pas certain que cet emballement médiatico-politique soit bien fondé, mais je peux me tromper. Parmi tous les pays qui pratiquent la peine de mort et qui stigmatisent les homosexuels, on semble bien empathique pour le sort des iraniens j'ai l'impression...

DVDthèque :
http://www.qaf.fr/
http://thelwordfrance.free.fr/

28 comments:

Anonymous said...

Donc en fait ce qu'il faut comprendre c'est que "va te faire enculer" signifie "va te faire violer". Et que donc c'est moins grave.
Alors une question :

- pourquoi disent-ils/elles "va te faire enculer", "Sodomie" et pas "va te faire violer...." ?
Peut-être parce que 'va te faire violer" ça ne passerait pas.
Alors que "va te faire enculer" (qui est une expression homophobe et sexiste — le "vrai mâle" lui il ne se fait jamais enculer), c'est dans le domaine courant. C'est la norme fascistoïde - à laquelle il ne faut pas déroger.

(et par ailleurs, c'est quoi ce sexisme inversé qui fait qu'on prend à parti les filles présentes sur l'image ? Je ne comprends pas)

Et donc, si j'ai bien compris, ça doit faire du bien d'entendre dire à Mireille Matthieu et à Richard Virenque : "va te faire enculer".
Doit nous défouler.
désolé, moi ça ne me fait aucun bien.
c'est ce que j'entends depuis que je suis ado (me concernant ou concernant toute personne que l'on souhaite stigmatiser ou ostraciser).
(Il fait quoi le gamin punk qui se cherche et qui se dit qu'il serait peut-être bien un peu pédé dans ce type de machin? Il gueule avec les autres "va te faire enculer". C'est si bon de se sentir virile, et en groupe)

C'est juste pitoyable.

C'est certes leur droit d'être pitoyable
On peut juste ne pas participer à cette célébration.

Et l'argument qui consiste à dire : oui mais Bigard il a plus de moyens que ces crétins donc c'est moins grave..,
pardon ?
J'attends rien de Bigard.
J'attends qq chose de celles et ceux qui s'opposent à Sarkozy.

Et si demain, ils/elles utilisaient des propos racistes ou antisémites dans une cave, ce serait moins grave que sur TF1 ?
Alors on ne fait rien contre les fachos qui beuglent dans les caves ?

et bien là désolé mais leur chanson c'est de la rhétorique de petits fachos.

********************

Quant à l'emballement autour de l'Iran, c'est risible.
Pour l'instant pas un article dans la grande presse, nationale et vendue à Lagardère et autres.
Juste 4 assocs qui réunissent quelques dizaines de personnes.

et sur le fond.
trois choses :
a) il y a bien des iraniens condamnés à mort en Iran, leur exécution est quoi qu'il arrive un scandale.
b) s'affrontent deux types d'argument :
- celui du pouvoir iranien, qui parle de violences pédophiles (après d'autres arguments, dont la pratique de la sodomie). La condamnation à mort même pour viols pédophiles est un scandale.
- celui d'orgas qui parlent de crimes homophobes.
c) Act up, les Panthères roses et Tapages sont peu suspectes de participer à la propagande US de la guerre des civilisations.
Voir ttes leurs actions.
Elles réagissent - qui plus est avec précaution : y a qu'à voir leurs textes — comme elles ont réagi sur la Pologne, etc.

Et puis ne pas faire la différence entre les peuples et les Etats...


Un enculé !

coco_des_bois said...

Alors c'est plein de bon sens ce que tu dis là... on avance (pas de second degré, juré).

Je répète, c'est effectivement une expression issue de cette société hétéro normée, mais je pense qu'elle n'est pas homophobe, elle est très hétéro, elle ne peut pas être homophode ET sexiste en même temps. Elle s'adresse indifféremment à des filles et des garçons.
Il est évident que "va te faire violer" ne passerait pas, mais ça aurait à mon sens la même signification à peu de choses près, ce qui n'est pas intelligent du tout (et je ne pense pas l'être plus que quiconque).

Je ne prends pas à parti les filles présentes sur l'image, relis bien mes mots, je soulignais qu'il n'était à mon sens pas question de critiquer la sodomie, et que "les filles" d'une manière générales pouvaient en témoigner. Pourquoi les filles, justement pour montrer que cette pratique n'est pas du tout réservée à un garçon que l'on considère comme pédé.

Je n'utilise pas cette phrase perso, j'ai essayé de désapprendre son utilisation très banale dans notre société. Je pense comme je l'ai dit que ça peut positivement défouler de dire à certains "va chier" ou toute autre invective.

Je ne suis pas du tout d'accord avec toi sur le "va te faire enculer" et ses variantes comme "va te faire foutre"... ou alors on ne vit pas dans le même monde. Car tous les jours à l'image des américains, des millions de gens se disent d'aller se faire foutre, se disent "fuck off" et approchant. Ca n'a que très rarement une connotation sexiste ou homophobe.
Ca l'aurait si on ajoutais "sale pédé".

Concernant Bigard, oui je pense fondamentalement que c'est moins grave, mais c'est aussi parce que je ne suis pas d'accord avec toi sur le diagnostic, donc du coup nous n'avons pas le même raisonnement sur l'exposition médiatique !

Je pense par exemple que les mots de Vanneste sont un million de fois plus néfastes que des punks dans une cave disant à sarko d'aller se faire foutre. Mais parce que je considère en amont que ses propos sont innacceptables, et que donc quelque soit son exposition, on doit les rejetter.
Les punks dans leur cave sont à mon sens aussi grossiers que Bigard, et je peux les comparer, toi non, car tu fais une différence dans la gravité de leurs propos.

Et je pense que ton point de vue est tout à fait valable, sincèrement, je déconne pas.

----------------------------

Encore une fois, au sujet de l'Iran, je trouve tout à fait justifié de dénoncer ces agissements, l'emballement est tout à fait mesuré, j'en conviens. Mais je soulignais juste que l'agenda est un peu suspect, rien de plus.

Et non, je ne confonds pas peuple et pays... sinon je ne remettrais pas en cause la version officielle du 11 septembre, mouvement issu d'américains ;)

PS : antisémite, c'est raciste, je ne vois pas de différence.

ToToODoDo said...

desolée, c'est juste que j'ai envie de dire une connerie : oops (je sors LOL)

(o pi le anonyme la, j'ai pas envie de lire, il a l'air chiant dit donc)

bye :)
(non mais merde, une fille ou un pd a le droit de dire ca, mince (va te faire enculer, en tout ca moi je trouve (et je dirais bien ca a sar...))
non mais

coco_des_bois said...

t'es une fille toi, ça compte pas...

:))

t'as remarqué la ressemblance de nos pseudos ?

coco > toto

c'est curieux non ?

ToToODoDo said...

:) vi c curieux jeune homme :)

ToToODoDo said...

dis il est long a revenir csp la, il (me) manque (non pas doh)

ToToODoDo said...

et dis, sinon toi tu m'as bine (doh bine c'etait bien bref) fait marrer auj :) LOL

(et dis, en fait pour Le monde, je crois quand meme que c'est moi qu'avait raison :) )(je sais je lis pas le monde :) )

ToToODoDo said...

non mais laisse tomber, je suis de bonne humeur la

et ouiais les vrais males ils sont chiants (euh, c'est pas grave c anonyme qui disait "le vrai male", bon je sais je dis des conneries, je sors maintenant :)

:)

ToToODoDo said...

non mais je dis quand meme des grosses conneries moi quand je m'y met (lol)

ToToODoDo said...

oulala celle la (que je viens de faire, meme pour moi elle est rude) (doh, mais doh! (c pas possible je m'autos degages de partout moi :) )
(hein? non mais si y'a que moi qui suit, mais c'etait (o non j'ai trop honte)
Lo

Punk O'Nyme said...

Juste en passant pour mémoire :

"Punk" était à l'origine un des surnoms insultants des petits pédés zonards du trottoir new-yorkais, dont une bonne partie ont été les tout premiers punks dans le sens musical/culturel/politique du terme (dont un des Ramones). Et ça se passait plusieurs années avant que les Britanniques ne découvrent ce qu'est le punk. C'est même encore perpétué un peu, p.ex. sur gaypunk.de

Quelqu'un qui se revendique punk et qui profère des insultes homophobes (et "enculé " est bien une instulte homophobe, en toute circonstance !) n'est pas punk, juste homophobe... (et sexiste de toute façon, puisque c'est inséparable dans notre société hétéropatriarcale et hétérosexiste).

Une vieille punk queer jusqu'à l'os, qui emmerde les pseudo-punks homophobes

coco_des_bois said...

Toto...
faut que t'arrêtes ma fille, t'es hystérique !

punk...
Non, je ne pense pas qu'enculé soit une insulte homophobe en toute circonstance mais j'admets très volontiers que cette insulte est normée, mais c'est marrant j'ai l'impression de l'avoir déjà dit 15 fois là. Et non, beaucoup de gens ne sont pas homophobes mais fortement marqués par les normes de leur société, et je pense qu'il y a moyen d'en parler et de faire évoluer certains... parce que contre la société toute entière, le marketing, et les médias, moi je suis pas de taille.

Et je t'en pris, emmerde donc qui tu veux très chère, et merci pour ce cours d'histoire, très intéressant.

coco_des_bois said...

je t'en prie... (non, Dieu, pas toi)

Punk O'Nyme said...

Hysterique ? Tiens, une insulte sexiste vieille comme le féminisme (et il est vieux, celui-là...). Comme c'est inattendu...

Pour ce qui est des normes : Ben oui on en est entouréEs, et la moindre des choses quand on en a conscience et qu'on se veut un tant soit peu autre chose que brave conformiste, devrait être de commencer par les mettre en question. P.ex. ne plus faire nôtres les discriminations qu'elles essaient de nous enseigner. Non ?

Dire "je sais bien que c'est pas bien, mais j'en suis entouré(e), donc chuis obligé(e) de faire pareil" est de loin l'excuse la plus mensongère que je connaisse. C'est l'exemple même de "la mauvaise foi des bourgeois", comme Sartre l'appelle dans "La nausée".

Sur ce je te souhaite bon amusement à excuser les homophobes, pendant que moi je les combats.

emcee said...

" Bon amusement à excuser les homophobes, pendant que moi je les combats ":

Encore faudrait-il savoir ce qu'on "combat" et ne pas s'épuiser en luttes vaines.
Quant à dire que Coco "excuse les homophobes", c'est montrer qu'on n'a pas beaucoup d'arguments.

Pour ma part, je suis d'accord avec lui quand il dit que l'expression incriminée n'est pas obligatoirement homophobe. Je la trouve laide, violente et choquante, mais elle n'est pas nécessairement employée dans son sens littéral. Loin de là.
Derrière les mots, il y a un contexte.
Et faire dire aux mots le fond de la pensée de celui qui les prononce, alors qu'on ne connaît pas le contexte, c'est un procédé malhonnête.

Quant au combat contre l'homophobie et les autres discriminations, il ne faut pas non plus se tromper d'ennemi en tapant tous azimuts sans discrimination. Cela enlève toute crédibilité à ce qu'on veut dénoncer et éradiquer.

Entre ce groupe de jeunes qui présente une "chanson" qui se veut rebelle, violente et contestataire devant une poignée de clones et l'autre bouffon qui draine des foules et qui s'adresse à un vaste public toutes générations confondues, il n'y a pas de parallèle possible.
Les premiers sont des jeunes qui se plaisent à utiliser cette expression vulgaire parce qu'ils pensent choquer ainsi la société, pour transgresser des tabous. Ils se retrouvent ensemble, même coiffure, même uniforme pour s'identifier: pour moi, cela ne va pas bien loin. Eux, changeront peut-être.

Mais l'autre est impardonnable.
D'abord, parce qu'il est censé faire du comique et qu'il fait rire les foules avec cette expression qu'il se complait à répéter dans ses spectacles et dans les médias, parce qu'il en a fait (avec d'autres expressions aussi vulgaires dont il se délecte) sa marque de fabrique parce qu'il contribue à la populariser et à la banaliser (comme "enfoiré" de Coluche), parce qu'il ne s'adresse pas à une poignée de gamins qui se veulent en rupture avec la société "mainstream", et parce que, étant largement médiatisé, il a une responsabilité sur ce qu'il transmet.
Mais c'est pareil pour le chais plus quoi de "salopes". C'est vulgaire, arrogant, discriminatoire et cela reflète bien l'état de la société actuelle: les beaufs "décomplexés" qui nous disent:"Moi, j'en ai rien à foutre de vous, pauvres cons, je passe à la télé, j'attire les foules, je gagne plein de pognon, et je vous chie d'sus". Et le beauf d'en bas rigole et applaudit.

Il n'y a qu'à voir l'indécence de ce vieux chanteur de "rock" qui est l'"artiste" qui gagne le plus de pognon en France et qui vient pleurnicher qu'il paye trop d'impôts et qui menace de s'exiler. Et qui sera exaucé.

Et la beaufitude en redemande tellement qu'elle a élu son chef de file.
Et là, c'est TRES GRAVE. C'est le triomphe non seulement de l'homophobie mais aussi de toutes les discriminations.
Alors, combattre l'homophobie, oui, mais aller jusqu'à traquer une petite bande de faux rebelles, je trouve cela dérisoire.
Il y a bien plus urgent. Si c'est réversible. Car le ver a été mis dans la société toute entière.
Une société qui laisse s'installer sournoisement ou ouvertement toutes les formes de discrimination en n'en condamnant pas fermement les auteurs - voire en cautionnant leurs propos.
Une société où l'exemple vient d'en haut et assure ainsi l'impunité à tous.
[Exemple (parmi des centaines): Vaneste, dont les propos ont été soi-disant condamnés, mais qui a été réélu, sous la même étiquette (ou assimilée)].

ToToODoDo said...

ah emcee elle est trop forte en fait (non mais sinon pour dire une connerie (a moi ouias, dès le matin), dans le genre humour bien lourd (on s'en branle, de la pente du carmel la vue est magnifique (sur radio libertaire), ben bref, c rigolo (bigard par contre est conentier)

coco_des_bois said...

Je rêve !
Là je suis en pleine hallucination (ça doit être un mot sexiste hallucination aussi...).

Je fais une joke avec Toto en lui disant qu'elle est hystéro, mot qui si il a une origine sexuelle et psy est tout de même très commun ET de plus s'adresse aux femmes comme aux hommes, et paf tu me sors un argument à la con... désolé, t'es un troll, et là tu pourras pas dire que c'est sexiste ou homophobe merde. T'as même pas pris le temps de lire la vidéo j'imagine, qui reflète bien ce que je pense. Non, toi ce qui t'intéresse c'est de t'embrouiller, de foutre le boxon pour te sentir important... bah continue.

J'ai dit à peu près 200 fois que je trouvais tes idées plus qu'intéressantes, j'ai dit 200 fois que cette expression était pourrie, j'ai mis une vidéo qui explique plus que précisément ce que je pense de certaines autres expressions, mais non, t'en as juste rien à foutre, ben écoute super... ça me gave de discuter dans le vent.

Je pense qu'Emcee a très bien résumé ce que je pense, mais c'est pas comme si je l'avais jamais dit hein.

T'as raison Toto, allons nous branler...

ToToODoDo said...

o fait pas la tete coco (c pas grave ca arrive les gens qui crient pour rien (mais moi je l'avais compris ta blague :) )
(mais oui t tout gentil toi :) )

coco_des_bois said...

mirki :)

toi aussi t'es toute gentille !

Un enculé said...

Bonh ça a bougé depuis mon mail d'hier matin.

Plusieurs "troubles" à te lire (et à lire emcee) :

- d'abord si je n'avais pas réagi hier, personne n'aurait pu savoir que tu trouvais cette vidéo discutable. je suis tombé dessus par hasard et je n'ai vu que les commentaires rigolards trouvant que "ouais ça fait vachement du bien d'entendre des trucs comme ça"

- Qd tu me réponds, tu me dis que tu trouves ça aussi pathétique. OK. on pouvait difficilement le deviner....

- Le point central du désaccord (en fait nan y en a 2, mais je prends par ordre), c'est : est-ce que "enculé" est homophobe ? D'abord tu dis qu'une insulte ne peut pas être à la fois sexiste et homophobe. Pas d'accord, très très souvent, l'homophobie vis-à-vis des gays relève du sexisme. Justement, que le "garçon"' s'échappe de la communauté des "mâles" (d'où la haine des folles) et on retrouve tout le terrain sexiste à travers les insultes qu'il reçoit. Qu'enculé ne soit pas forcément et consciemment homophobe, peut-être. Sauf que. "Va te Faire Enculer" est utilisé comme un terme dépréciatif. Alors qu'il s'agit d'une pratique sexuelle. Dont les femmes et les pédés sont (dans l'imaginaire commun) les praticiens. Certains hétéros se font goder, je sais. Mais ça, ça ce n'est pas arrivé jusqu'aux cerveaux des crétins. Allez se faire enculer, c'est être soumis, passif. ne pas être un homme, être dés-honoré, etc. Qd un hétéro ce fait traiter de "sale enculé" il sait bien que ce n'est pas vrai, que c'est juste pour l'insulter, qu'il ne fait pas partie de cette communauté des inférieurs ... Alors ça le fait rire parce que "ah ah ah" c'est pas lui qui se f'rait enculer comme un pédé ou une femme. Bref, on peut toujours dire que c'est pas grave, qu'ils/elles ne savent pas ce qu'ils disent, etc. Oui bien sûr, il y a plus grave — il y a TOUJOURS plus grave. On peut aussi interroger le sens des insultes, qui elles visent et sur quoi.

- Deuxième désaccord. Sur Vanneste, Bigard et ces crétins. Mettons Vanneste à part. Vanneste est un ennemi politique. Comme le Pape, comme Boutin, etc. Si on hierrchise les responsabilités, celle de vanneste est bien sûr "hors jeu". Bigard touche bcp de monde : oui. Il est homophoe et sexiste : oui. Son audience rendrait plus grave ses dérapages. D'un point de vu quantitatif: oui. D'un point de vue qualitatif : non. On ne s'oppose pas à une société pourrie avec les mêmes arguments pourris que ses adversaires. Après oui on peut espérer qu'ils/elles vont changer. Mais s'ils/elles changent c'est justement parce certainEs n'auront pas laisser passer sans réagir — s'agit pas d'interdire — leurs dérapages. On peut juste se demander comment une insulte/menace qui est soit un appel au viol (pour reprendre ce que tu disais dans ton billet), et/soit bouffie de relents homophobes et sexistes continue à apparaître subversif , "bonne à choquer la société", alors qu'elle ne fait que la renforcer (Va te faire enculer, c'est transversal, ça plaît à tt le monde du chauffard à l'auditeur des grosses têtes).

ToToODoDo said...

c qui mirki ? :) (non mais j'ai pas lu le dernier comm la, ) bon bref, bisous :) (pi je fait hihihi parce que tu m'as dit que j'etais gentille :) :)

coco_des_bois said...

Non non je ne trouve pas ça pathétique, je ne pense pas que cette expression soit heureuse, mais je ne pense pas que suivant le contexte elle soit aussi importante que tu le penses, mais je peux me tromper. Je trouve la phrase discutable, pas la vidéo, mais ce n'est que mon avis perso et ma façon de fonctionner.
J'avoue que j'aurais pu mettre un mot sur "bon c'est pas le meilleur moyen d'exprimer sa colère".

Et oui, cette expression est fondamentalement normée, et je respecte ton point de vue lorsque tu le développes de façon aussi claire et calme. Mais il est clair que sur les deux points que tu cites, nous ne sommes pas vraiment d'accord, mais c'est pas non plus très grave je trouve.

Je crois que comme le disait emcee, on peut bosser sur le point de vue de l'idéologie avec ce genre de jeunes anti-sarko, mais encore une fois je peux me tromper, alors qu'avec le vide intersidéral que véhiculent les boulets comme Bigard il est très difficile d'y opposer des arguments.
Voilà, je crois que le contexte est important, que oui on peut se battre de façon très stricte pour ce genre d'ideaux, mais que l'on peut également prioriser. Ce qui me fait apprécier cette vidéo à la con c'est son cri de rage... non il n'est pas habile, mais bon.

Le contexte pour moi, c'est important, on gueule contre des connards, on le fait de façon assez "moutonnière" et dictée par des habitudes tout à fait regrettables, MAIS ce n'est pas à mon avis le plus important ici. Chacun change, moi même j'ai beaucoup changé...

Voilà, à l'image d'un "fuck off", notre language est l'héritage d'une histoire et d'une société tout à fait imparfaite et discriminatoire, parfois, le language est important, parfois on peut penser que le message est là même si le moyen est imparfait.

En tout cas je suis content que nous puissions en discuter plus calmement. Et si j'ai pris la peine de faire un article juste là dessus, c'est que je pensais que tu avais des choses intéressantes à dire.

Sinon, tu n'as pas regardé la vidéo de Chris ? (en haut de cet article pour info) Elle résume le genre d'expressions qui me font beaucoup plus réagir, moi, perso.

emcee said...

Et à tout amalgamer, on n'avance pas beaucoup.
Il faut savoir prendre du recul et faire la part des choses. Dire que l'expression dont on parle est prise systématiquement au pied de la lettre et dire que les hétéros à qui elle s'adresserait en rigoleraient, c'est ridicule et c'est de la mauvaise foi.
Elle est tout aussi insultante, non pas par ce qu'elle implique, mais parce que ce sont des termes très violents qu'on ne se permettrait pas de dire à quiconque de façon anodine.
Et personne ne dit cela dans mon entourage.

Quant à la vidéo, pour trash qu'elle soit, en la prenant au 2° degré, et sans doute parce que ce n'est pas le coeur du pb, je l'ai trouvée drôle (les personnages, leurs gestes, le contexte, la pauvreté musicale, etc.), en signalant toutefois que je n'aimais pas le choix du vocabulaire. Et je n'ai certainement pas dit que "cela faisait du bien de voir des trucs comme ça". Ce ne sont pas quelques gamins réunis dans une cave qui vont me faire croire que la sarkomania perd du terrain.

Alors que ce qui ne me fait pas rire du tout, c'est l'autre minable qui se fait du blé sur la discrimination et le machisme en toute impunité et qui jure ses grands dieux qu'on lui prête des intentions qu'il n'a pas. D'ailleurs, il a des copains arabes ou juifs et des copains homos et il adoooore les femmes, sans doute. C'est dire.

D'autre part, à rester enfermé dans un ghetto et à guetter ce qui serait discriminatoire, est-ce qu'on fait avancer la lutte contre la discrimination?
J'ai des copains et des copines homos et hétéros et cela ne pose aucun pb.
Après tout, qui couche avec qui est anecdotique. On s'en fout. Ce qui compte, c'est se côtoyer et s'apprécier.
C'est la qualité des gens et non pas leurs préférences sexuelles qui prime dans nos choix.

A se complaire dans l'ostracisme, on se marginalise. Et on nourrit les fantasmes de ceux qui sont prêts à refuser les différences.
(Et que je sache, les homos pris dans leur ensemble ne sont pas plus ouverts et tolérants que les autres, ni moins beaufs).


(Question à l'"enc ...":
Simple question: si ce mot vous hérisse, pourquoi vous complaire à l'écrire dans chaque phrase et vous en servir de pseudo?). Je trouve cela agressif et malsain.

@ toto/
Tu ne serais pas un peu hystéro, des fois? ;-D
Bisous

Au fait, coco, merci pour la pub ...

ToToODoDo said...

bisous emcee (t bcp tro intelligente pour moi la, non (non je v pas faire une blague de cul non j'aggrave mon cas partout moi après sinon)

bisous emcee :)

enculé (la dernière) said...

coco des bois.
oui on a des désaccords.
Oui j'ai regardé la vidéo.

J'allais te répondre mais je lis le commentaire d'Emcee. Et j'abandonne.
C'est à se demander pourquoi on perd du temps à répondre.
peut-être parce qu'on se dit que les choses peuvent changer.
Visiblement non. donc dernier commentaire. Et dernière visite sur ce site. ça ravira tt le monde.

C'est tjs la même chose.
J'aurai dû faire comme Punk'o'nyme : bastonner et m'en aller.

Ok j'amalgame.
Ok je n'ai pas beaucoup de recul.
Ok je suis ridicule et de mauvaise foi.
Ok je n'ai aucun second degré.
(je ne parlais pas de toi qd je citais certaines réactions face à la vidéo : voir les commentaires sur le précédent post. Mais laissons tomber)

toi donc tu trouves ça drôle. c'est marrant comme l'humour n'est pas universel.
et comme tjs les straight disent aux pédés : allez rigolez
les blancs disent aux noirEs : allez rigolez etc.
les colons disent aux colonisEs : allez rigoler
et les hommes disent aux femmes : allez rigolez.
"Arrêtez avec vos ghettos. Nous on fait pas la différence. Alors pourquoi vous vous la faîtes ?
Vive l'amour, etc. etc.
faîtes comme-nous. vivez sereinement.
immigrés, français : mêmes patrons, mêmes combats. C'est bien vrai ça que l'immigréE ne subit pas d'oppression supplémentaire et spécifique, non ?"
d'ailleurs écoutez-les les belles âmes. Droites. Elles vous disent qu'y a pas de différence. alors y en a pas.
Et puis on trouve toujours autour de soi des oppriméEs pour trouver qu'il n'y a pas de différence. Le pen aussi à ses "arabes" de service.

1/3 de gamins qui font des tentatives de suicide en plus parce qu'ils sont pédés : y a pas de différence, on vous dit.
Des gens brûlés en France, pendus en Iran, tabassés en Pologne : y a pas de différence.
Des stades entiers qui beuglent : "allez vous faire enculer" : pas grave c'est rigolo.

qd dans la rue on vous traitera d'enculé, soyez second degré.
certes c'est violent - mais c'est rigolo, nan? Et cette insulte qui vous est destinée depuis l'adolescence, apprenez à l'entendre sereinement. Même quand elles visent des hétéros notoires. ça vous concerne en rien. ça ne dit rien sur cette société de merde.

Et ceux qui devraient être vos alliéEs, les punks, les alternatifs qui vouent au viol sodomite Mireille Matthieu. Allez rigole, qu'est ce que t'es pas second degré !
C'est vers eux que je me suis tourné quand j'avais 15 ans. Et j'en suis parti. c'est irrespirable.

Pourquoi je signe "enculé". parce que j'en suis un. Qu'après des dépressions, j'ai appris à en être fier. Fier pour résister à la honte.
Et que la violence que tu ressens n'est rien à côté de celle que je vis, avec d'autres, TOUS LES JOURS parce que pédé...
Alors oui EnculéE.
Comme les sans-culottes un jour s'en sont vantéEs, comme les "nègres", comme les "sorcières"...

ça ne me donne aucun devoir. Même pas celui d'être plus intelligent, tolérant que les autres. y a des pédés idiots, fachos. et alors ? on se bat pour l'égalité de touTEs. le droit à être respecté. A ce qu'on n'assimile pas ta sexualité à un geste déshonorant avec lequel on punirait la racaille "sarkozyste". Un combat, sans conditions. Fallait pas ouvrir la contraception aux femmes parce qu'il allait y avoir des femmes comme Thatcher. Ne pas se batte contre les insultes sexistes parce qu'il y a Boutin. C'est quoi cet argument ?

Je ne sais en fait ce qui est pire.
Les punks méprisables.
Ou cette fausse tolérance qui ne veut pas voir qu'il y a des différences de condition. Et que toutes les colères - et toutes ces expressions - ne se valent pas.
qu'il en ait qui réconforte et renforce certaines oppressions.
et que la complaisance à leur égard est un encouragement.
Et qu'à elles il faut savoir dire non.

emcee said...

Dernière pour moi aussi.

1 il n'y a QUE mon commentaire concernant la vidéo
2 je reconnais n'avoir pas insisté suffisamment sur la répulsion que j'éprouve sur les termes employés. Et je répète que ce n'est certainement pas ce qui m'a amusée dans le clip. Et cela tu refuses de le comprendre parce que pour toi, cette vidéo n'est QUE ça. Je comprends ce que tu veux dire, mais sur le coup, cela ne m'a pas frappée. POINT.

3 Dire qu'on pratique une fausse tolérance et qu'on ne veut pas voir qu'il y a des différences de condition, dire qu'on demande aux Noirs, aux Arabes et aux autres de "rigoler, c'est pas grave" c'est nous faire un procès d'intention malhonnête.
Je n'ai attendu personne pour lutter contre toutes les discriminations et toutes les injustices et je refuse qu'on vienne me faire l'antienne de la complaisance ou de la militante de salon et la leçon sur "les choses que je ne peux pas comprendre".
On a toujours vécu des situations de discrimination ou de rejet et si on n'a pas vécu les mêmes, on peut être sensible à ce que les autres éprouvent.
Sinon, c'est chacun pour sa paroisse. les Noirs avec les Noirs, les Arabes entre eux, etc. sous prétexte qu'on n'est ni noir ni arabe.

Quant au désespoir des ados qui découvrent leur homosexualité, j'y suis, contrairement à ce que tu laisses entendre, très sensible.
J'ai travaillé avec des jeunes de 14-15-16 ans (et plus). Et pour certains, j'avais l'"impression" (pour dire vite) que c'était le cas.
Mais que faire, dans ces circonstances-là?
Le poids de la société (la rengaine macho "tu seras un homme, mon fils"), le besoin de cacher ces pulsions, le fait aussi qu'ils refusent violemment de l'admettre parce qu'ils pressentent qu'ils vont entrer dans un monde de souffrance, de rejet et de secret, donc tout cela et bien d'autres choses font que je n'ai pas su aborder le sujet avec eux.
Parce que, n'étant pas spécialiste, je n'ai pas osé leur parler, de peur de leur faire plus de mal que de bien en leur révélant que je "savais" – ce qu'ils s'efforçaient justement de cacher au monde entier.

La difficulté avec l'homosexualité, c'est que, contrairement aux autres discriminations, les autres – les "straight" - ont du mal à les atteindre. Ceux que l'on côtoie restent dans le non-dit (toujours cette honte que la société leur a inculquée ou ces précautions) et ceux qui revendiquent semblent se regrouper sous la bannière "homo".
C'est pour cela que je disais que tant qu'on n'arrivera pas à se côtoyer et à en parler naturellement, cela restera tabou. Il me semble. Et, de rester dans le secret ou dans un ghetto, cela n'aide certainement pas les jeunes générations à s'épanouir.

Bon, j'espère que je me suis assez bien fait comprendre parce que je ne voudrais pas encore m'attirer les foudres de qui que ce soit.
Alors que, finalement, nous menons les mêmes combats.

coco_des_bois said...

Mais tu sais anonyme, je pense savoir par mon expérience pas mal de choses dont tu parles. Et je n'ai pas tout à fait la même vision, même si je trouve ton engagement tout à fait indispensable, on ne peut pas demander le même à chacun.
Je ne me suis JAMAIS fait traiter d'enculé dans un autre contexte que celui d'une colère tout à fait "dépassionnée", MAIS je me suis fait traiter de pédé plusieurs fois... enculé, à mon sens, je persiste, c'est comme fuck, c'est moche, c'est con, mais c'est peu discriminatoire.

Pour la petite histoire, je fais perso plein d'efforts suivant MON engagement écologique, je fais beaucoup de gestes que d'aucun considèrent comme de la privation, pas de voiture, vélo, consommation réduite etc, mais je ne demande rien à personne, j'essaie d'expliquer par le raisonnement. Peut être que le parrallèle est pas super pertinent, mais je pense que peuvent cohabiter toutes sortes de militantisme qui vont tout de même dans le même sens...
J'ai par exemple pensé à m'engager avec Act-up, mais j'ai trouvé leur sens des priorités tout à fait curieux voire débile, c'est juste mon appréciation, voilà, je n'ai pas de leçon d'engagement à recevoir mais je prends les conseils quand ils sont justifiés.

Et je ne vois pas une seconde ce qui peut te laisser penser que je vis sereinement dans un monde de bisounours... je regrette que tu penses ça.

Et pourquoi tu dis "y'a pas de différence" ? alors que je me tue à te dire que justement OUI il y a une différence. Que oui il y a des priorités ! Sincèrement tu mélanges tout là à la fin de ton dernier commentaire, Boutin, l'Iran ... qui a jamais dit que tout ça était égal ? Je rejoins Emcee, tu fais un procès d'intention que je trouve assez étonnant.

Jenny suarez-ames said...

J'ai parcouru cette conversation qui est proprement hallucinante. Il faudrait arrêter, non pas l'agressivité quand elle est justifiée, mais de se tromper d'ennemi en pinaillant sur une expression qui n'est pas très heureuse, ok, mais ne mérite pas un tel déchaînement.
Sinon on a qu'à dire "va te faire foutre", ça mettra tout le monde d'accord.
Et le premier qui m'appelle la reine du consensus est prié d'aller se faire mettre.