A gauche ... enfin je crois


En vrac, je voulais parler de quelques points qui m'ont fait réagir.

Dieudo
J'entends déjà (pas par pure paranoia, même si j'y ai tendance - ça se dit ça ? - mais pour l'avoir entendu en échangeant quelques propos légers à ce sujet) les hurlements à l'antisémitisme, argh l'affreux, beurk. Je revois à ce sujet l'appel à la candidature de José Bové, et mon écoeurement devant la puérilité et la stupidité insodable d'un des responsables de cet appel qui refusait tout net la signature du-dit Dieudo. Cette connerie, avant qu'elle ne soit effacée suite à de nombreuses réactions, a bien failli me faire changer d'avis sur cette candidature (ouf, on respire, José sera bien président, vous inquiétez pas). Oui, Dieudo pense que l'antisémitisme n'existe pas, ou en tout cas, qu'il ne devrait pas syntaxiquement exister, que le racisme est universel et que la LICRA ne devrait pas avoir de A... entre autres choses.
Ce livre qui est très court et facile à lire est un bon moyen pour entrevoir un peu mieux la personnalité de cet humoriste Breton, qui a eu le malheur de mettre le doigt où ça fait mal. Sans à priori, avec une profonde conviction de laicité, Dieudo me semble tout à fait indispensable dans notre pays.

Davos
Jean-Marc Sylvestre est mort, vive Jean-Marc Sylvestre !
Non sans rire... nan sérieux c'est con comme blague ... te marre pas toi !
En fait JMS va pas tarder à appeler à voter pour José, c'est vrai, lisez un peu le compte rendu du récent débat économique de France Inter (le lien est mis à jour alors le sujet de la page aura changé d'ici une semaine) sur cet article. Bien sûr, les petits mots sur Bernard Maris sont marrants, mais ce qui est important, c'est pas Maris, qui est une sorte d'alibi permanent au libéralisme, l'exception (enfin pas toujours) qui confirme la règle, c'est bien JMS, qui prend tout à coup conscience que le système flingue la planète et épuise les ressources (humaines aussi ?). Non vous ne rêvez pas, il l'a dit... Maris exulte, et Demoran se marre... on est à un tournant, un boulversement, limite extinction des dinosaures, le fameux K-T (ouais j'ai fais de la géologie chez Allègre, mais lui en revanche n'a pas encore découvert le réchauffement, il devrait aller au forum altermondialiste de Davos !
Voilà, plus de réglementation, plus d'état, etc etc... moins de edge-funds... on croit rêver... pour un peu on voterait Ségo parce que du coup, plus besoin de voter à gauche, si Davos et les patrons virent à gauche... euh.


Ségo
Nan... quand même pas, parce que dans le genre j'ai rien compris, elle se pose là.
La gauche de Ségo, c'est le pouvoir d'achat, c'est lutter contre la pauvreté et l'indiscipline, chacun sa télé et chacun sa bagnole ! Le permis auto gratos ! j'avoue que même José ou Voynet ou même René Dumont n'y ont jamais pensé, c'est énorme, y'a comme un parfum de granditude dans cette proposition. Mais elle n'a rien capté, elle a signé un pacte de Nicolas Hulot sans même le lire... comme vous pouvez l'entendre dans le 7-9 d'aujourd'hui, dans la bouche de Jean-Marc JANCOVICI, débat assez intéressant avec Michel BARNIER, et des constats poussés par le rapport du GIEC, tout ça donne une impression de prise de conscience, l'impression également qu'à y regarder de plus près, la Chine que beaucoup ne mes concitoyens se plaisent à décrire comme l'empire du mal écologique est sans doute plus avancé que nous en matière de véhicules électriques par exemple (même si ce n'est pas une solution) . Nous avons besoin de ce coup de fouet, et ce n'est pas Ségo qui le donnera, notre système va dans le mur et il faut changer, ou alors monter des murs autour de nous...

Et pourquoi personne ne peut finalement prétendre voter à gauche quand il envisage de voter pour Ségo.
Un message de Greenpeace à ce sujet, assez explicite je pense, chacun à sa part de responsabilité... et à l'image de ce que nous ressentons au sujet des retraites par exemple, cette fatalité qui est entrée dans nos têtes et qui fait prospérer les fonds de pension et contribue à la destruction de la planète, il faut tourner du côté de l'écologie, à gauche si c'est là qu'elle se trouve, mais peu importe, il faut à chaque instant se dire que nos actions ont un sens et que la facture devra être payée.


ITS-NOT-TOO-LATE
Vidéo envoyée par ITS-NOT-TOO-LATE
Je termine par un lien vers un très bel article au sujet de la société de consommation, celle qui exacerbe si bien nos contradictions, celle à qui il est si difficile de dire non, celle qui voudrait que j'achète la wii (non, je résiste, merde je préfère mon vélo), celle qui voudrait me voir acheter une bagnole (non, 16km aller, 16km retour pour aller bosser c'est pas insurmontable), celle qui ne voudrait pas me voir réparer mon jean, celle qui voudrait que je sois à la mode...
C'est long mais c'est bon.

9 comments:

Activista said...

Salut camarade Coco !

Le livre d’Olivier M sur Dieudo est excellent. Je l’avais aussi placé sur mon site, jusqu’à ce jour où il se rendit à la fête "bleu-blanc-rouge" du FN où il serra la main de lepen entre autres.

Comme le dit le ptit gars du clip greenpeace « mais désormais vous ne pourrez pas dire que vous ne saviez pas, les lignes sont tracées…ami ou ennemi ?etc...

NO PASARAN!

Bien à toi amigo !

Scheiro said...

Je ne savais paa que tu avais un faible pour les racistes, Coco, c'est assez regrétable :

Dieudonné reconnu coupable d'"injure raciale" par la Cour de cassation
LEMONDE.FR avec AFP | 16.02.07 | 17h01 •

La Cour de cassation a estimé, vendredi 16 février, que l'humoriste Dieudonné s'était rendu coupable d'"injure raciale" en assimilant, dans une interview en 2003, les juifs à une "secte" et à une "escroquerie". La haute juridiction casse ainsi la décision de la cour d'appel du 9 février 2006 qui avait estimé que les propos de l'humoriste n'étaient pas sanctionnables.
En 2003, Dieudonné M'Bala M'Bala avait déclaré au magazine Lyon Capitale : "Les Juifs, c'est une secte, une escroquerie, c'est une des plus graves parce que c'est la première."
L'ABOUTISSEMENT D'UNE LONGUE PROCÉDURE JUDICAIRE
Dans son arrêt, la Cour de cassation estime que ces propos ne relevaient "pas de la libre critique du fait religieux, participant d'un débat d'intérêt général, mais [constituent] une injure visant un groupe de personnes à raison de son origine, dont la répression est une restriction nécessaire à la liberté d'expression dans une société démocratique".
C'est l'aboutissement d'une longue procédure judiciaire jalonnée de décisions contradictoires.
Le premier arrêt, rendu par la cour d'appel de Paris le 30 juin 2004, avait considéré que ces propos de Dieudonné ne constituaient pas une injure raciale. Le Consistoire central (Union des communautés juives de France) avait alors formé un premier pourvoi en cassation. La relaxe avait été annulée et l'affaire renvoyée une seconde fois en appel, selon la procédure. C'est cette seconde décision de la cour d'appel, prise en février 2006, qui vient d'être cassée.
Cette condamnation, prise en assemblée plénière, ne peut plus désormais être contestée.

coco_des_bois said...

Oui, c'est une façon de voir les choses... Etant donné que la "cour" en a décidé ainsi... il est certain que depuis toujours Dieudonné assimile toutes les religions à des sectes, et personnellement je fais de même.

Si on doit baser ses opinions sur l'AFP, alors lisons tous 20minutes ou Metro et tout ira pour le mieux.

Pourquoi se sentir le besion de dire (et de ta part de souligner) que cette décision ne pourrait plus jamais être contestée ??? ça lui apporte plus de légitimité ? on en sait plus sur les détails de l'affaire ? NON Combien de fois les propos de Dieudo ont été détournés, manipulés, sortis de leur contexte voire carrément inventés, dans le seul but de lui coller des procès ?

Et on sait bien que dans notre société, procès équivaut à soupçon et donc quasi culpabilité, alors de toute façon, le résultat de cette décision, s'il ne peut être contesté, peut sans doute être discuté et je crois qu'il y a une autre échéance puisque le procès est renvoyé devant une autre cour.

De plus, souligner le fait qu'une décision, dès lors qu'elle est gravée dans le marbre d'une quelconque légalité, est irréfutable ou approchant, me semble tout sauf intéressant démocratiquement parlant. La France à ce sujet s'apprête à pénaliser pour de bon les faucheurs volontaires d'OGM, et de fait, légaliser les disséminateurs volontaires de ces mêmes OGM... parfois (et je ne dis pas que nous sommes dans ce cas, la loi n'émane en rien d'autorités ni compétentes ni élues, mais de lobbys).

Le pense que certains indicent laissent à penser qu'un lobby exerce une certaine influence dans les médias en général, mais je suis certainement un antisémite patenté puisque je compte voter pour un arracheur d'OGM qui n'a pas 500 signatures, qui a fait de la taule et a montré son nez en Palestine et qui est de plus soutenu par un vulgaire antisémite de nombreuses fois poursuivi et - dirais-je - enfin (presque) condamné.

Voilà, sheiro, je te remercie du fond du coeur pour tes regrets, mais tu peux de les garder, je m'en contre fous.

Scheiro said...

>Combien de fois les propos de Dieudo ont été détournés, manipulés, sortis de leur contexte voire carrément inventés, dans le seul but de lui coller des procès ?
C'est justement ce que la justice et jugé et je suppose que DMbMb avait au moins un avocat.

>je crois qu'il y a une autre échéance puisque le procès est renvoyé devant une autre cour.
Non, justement car il s'agit de condamnation en cassasion, dernier échelon !

>Le pense que certains indicent laissent à penser qu'un lobby exerce une certaine influence dans les médias en général
Et tu penses qu'il en est de même pour la justice et bien entendu il faut comprendre que c'est le lobby juif.
C'est en gros ce que pensent tous les pauvres types qui vivent dans la merde et ne veulent pas s'avouer qu'ils sont responsables de leur propres déboires. Il leurs faut tjs un bouc émissaire.
On connait la chanson, celle que tes grands parents chantaient déjà en 36 !
Mais l'histoire ne se répête pas et les antisémites comme toi ne pissent pas loin, ils passent seulement devant les tribunaux.

coco_des_bois said...

Tu me fais marrer... enfin presque...

J'aime beaucoup les références débiles et attaques personnelles quand on ne sait rien au sujet de la personne que l'on attaque, je te félicite pour ce genre d'argument, je ne crois pas avoir évoqué quoi que ce soit à ton sujet... mais bon.

> Je ne comprends pas ta première réponse, et je ne vois pas en quoi ça justifie de s'acharner sans raison sur quelqu'un alors qu'il s'en prend régulièrement à toutes les religions mais que les procès débiles ne viennent que d'un seul côté (mais cette remarque est antisémite, pas une simple constatation).

> Une condamnation en cassation ?
Alors je ne dois pas savoir lire...

dieudo rejugé

> Je dis qu'il y a un lobby qui maitrise les médias, que les influences en son sein sont certainement multiples, que les pro-sionnistes y sont certainement très influents, et c'est à mon sens une simple constatation, mais tu peux me balancer des conneries à la tête au lieu d'en discuter, renvoyer tes vieilles références à la con. Les détails de l'affaire dieudo sont pourtant assez révélateurs, et ils commencent bien avant Fogiel. Là où dieudo a encore une fois raison, c'est dans la hiérarchie imposée aux gens sur le racisme, et une simple comparaison entre le traitement de l'affaire Redecker et la sienne devrait suffire à se poser des questions - et je dis se poser des questions, en parler, pas s'insulter...

Et le passe sur l'idée que tous les pauvres types en général sont responsables de leur sort, en dehors de toute idéologie religieuse, c'est tellement plat comme raisonnement que ça me laisse sans mot.

Scheiro said...

Je ne suis pas un spécialiste du droit mais je pense comprendre qu'il ne reste plus qu'à la cour de Versaille de revoir sa copie :

Dans un arrêt rendu en assemblée plénière, la Cour de cassation a estimé que ces propos ne relèvent pas de la libre critique du fait religieux participant d'un débat d'intérêt général, mais constituent une injure visant un groupe de personnes en raison de son origine.
Elle a aussi jugé qu'au regard de la Convention européenne des droits de l'Homme, la condamnation de tels propos constituait une restriction nécessaire à la liberté d'expression dans une société démocratique.
Cette décision, qui annule celle de la Cour d'appel de Paris rendue le 9 février 2006 qui considérait que les propos de l'humoriste ne devaient pas être sanctionnés, met fin à une longue saga judiciaire.

Pour le reste comme je t'ai longuement répondu sur mon blog, j'ai un peu la flemme de me répéter ici.
Je suis d'accord avec toi : je procède dans le commentaire précédent par racourcis, mais je dois te dire que tu ne fais pas mieux dans ta réponse et que ton "mais tu peux de les garder, je m'en contre fous." ne pouvait que mettre le feu au poudre. Alors au lieu de pleurnicher maintenant, commence à surveiller ton langage si tu ne tiens pas à ce qu'ensuite je fasses monter le niveau d'un cran. Je t'assure que je n'insulte personne gratuitement, mais je n'aime pas non-plus qu'on m'envoye chier sans raison ! Simplement parce que je poste une dépêche AFP qui fait voler en éclat l'image de ton idole. Entiendes Coco?

coco_des_bois said...

Oui... je ne vois pas en quoi te dire de te garder tes remarques personnelles invite en quoi que ce soit à "monter d'un cran"... je ne pense pas pleurnicher... enfin on peut chercher pendant des heures qui de l'oeuf ou la poule, mais il me semble qu'il y a un déséquilibre certain entre nos virulences respectives.

Pour le reste, il faudra m'expliquer :

- ce qui te fait penser et donc te permet de dire, que dieudo est mon idole... merci pour cette remarque. (oops je pleurniche)

- en quoi une quelconque dépèche AFP serait à même de faire voler en éclat quoi que ce soit, elle révèle simplement un désaccord entre deux instances... rien de plus, chacun peut en tirer ses propres conclusions.

Scheiro said...

Coco, cela n'a pas de rapport avec le post ci-dessus mais plutôt avec l'ensemble de ton blog et les discussions que nous avons eu auparavant. L'article vient de paraitre et je voulais t'en faire part - extrait :

Deuxième objection : je l’appelle l’objection de la paranoïa. Il ne faut pas parler de manipulation. Evitez de parler de manipulation. Les gens sérieux ne parlent pas de manipulation ou de propagande car ce terme est massivement utilisé par l’extrême droite ou certains cercles de l’extrême gauche quand elle ne porte pas la marque d’un esprit trop sensible à la limite de la paranoïa. Les gens sérieux ne parlent pas de manipulation. J’en ai fait l’expérience dans certains cercles de recherche où venir parler du concept de manipulation tout d’un coup vous faisait regarder d’un drôle d’air.
Cette objection doit être traitée avec tout le sérieux qu’elle mérite. Il y a effectivement un usage social du mot manipulation qui instrumentalise le concept. Cela concerne un peu moins le mot propagande car celui-ci est cantonné au champ du politique et à l’avant mur de Berlin. Mais le mot manipulation, lui, est bien instrumentalisé. La presse d’extrême droite utilise énormément ce terme et je dois dire qu’il y a une tentation dans certains cercles d’extrême gauche à voir de la manipulation partout. Le thème de l’extrême droite c’est : nous sommes toujours, tout le temps, manipulés. On voit qu’il y a là une objection qui est forte. Cet usage instrumentalisé du terme renvoi souvent à une théorie du complot : tous manipulés, tout le temps. Le plus bel exemple récent est la dénonciation de la soit disante manipulation qu’il y aurait eu à propos des attentats du 11 septembre. C’est-à-dire cette idée tout à fait étonnante selon laquelle une partie de l’administration américaine aurait organisée elle-même les attentats du 11 septembre avec la complicité d’Israël pour pouvoir justement développer son pouvoir et intervenir en Irak. Cette thèse du complot a eu, malgré tout, un certain succès. Ou encore, le très récurrent : les juifs contrôlent les médias pour y diffuser leurs idées thème qui est aujourd’hui, sur Internet, extrêmement présent. On remarquera, à ce sujet, qu’accuser l’autre de ce qu’il vous reproche précisément d’être, et à juste titre, est un vieux procédé de manipulation rustique et très efficace. C’est l’exemple du député d’extrême droite à l’assemblée qui interrompt son collègue socialiste et qui lui dit : « vous êtes un fasciste ». Le collègue socialiste ne sait plus quoi dire. Qu’est-ce que vous voulez dire ? « Je ne suis pas un fasciste » ? La négation ne marche pas. Donc attribuer à l’autre ce que vous savez être ou ce que l’on vous reproche d’être est un vieux procédé de manipulation. L’objection est forte : celui qui crie à la manipulation n’est-il pas lui-même un manipulateur ? Il existe une version un peu plus soft de cette objection. Dans un mésusage en démocratie du terme de manipulation, il est souvent utilisé pour qualifier des contenus, des opinions avec lesquels on n’est pas d’accord. Il y a un glissement de sens. Dans le débat politique, cette tendance existe à gauche de croire que les idées de droites sont fausses et forcément manipulatrices quand elles ont du succès. Même chose à droite pour qui les idées de gauche doivent leur succès à la propagande.
Il n’y a pas grand-chose à faire pour lever cette objection de la paranoïa sinon dégager des critères techniques précis qui qualifient un ensemble de procédés manipulateurs et non une opinion, ce qui est une distinction évidemment que je maintiendrais. C’est l’analyse technique précise qui fait la part des choses et qui seule permet de qualifier un procédé de manipulateur. D’ailleurs la théorie du complot autour du 11 septembre ne donne pratiquement aucun élément d’analyse pour prouver cette thèse. Cette thèse se diffuse, non pas par la solidité de son analyse, mais elle se diffuse évidemment pour d’autres raisons. Pour lever cette objection, il faudrait changer de terme peut-être et trouver des remplaçants aux termes manipulation et propagande. Ce serait ça qui lèverait vraiment cette objection de la paranoïa. J’aime bien le terme de coercition mentale. Cela pourrait être un bon candidat mais c’est très difficile de gérer les évolutions lexicales.

coco_des_bois said...

Merveilleux discours sur ... rien en fait... ou alors quelqu'un est capable de disqualifier un ensemble d'arguments sans même se pencher dessous sous prétexte que ça fait partie d'un sémantique identifiée par lui... merci quand même pour la citation, très joli copier-coller.

Encore une fois, on discrédite le messager pour ne pas s'intéresser au message, on adapte à sa sauce les idées que l'on qualifie "d'étonnante" ... pour mieux pouvoir les descendre... enfin voilà, du rien à partir de rien.