On était là-bas

Bon, je commence par un coup de gueule qui n'en sera pas vraiment un !
Merci Daniel Mermet de nous avoir privés de la présence de Serge Halimi !
Voilà, plutôt court comme coup de gueule, mais bon, faut dire que Mermet a demandé en dernière minute à Halimi d'être présent à la petite sauterie de soutien à son émission et surtout de mise en question de l'avenir de France Inter (qui adresse des questions sur les médias en général).
Donc, Hier soir, nous (enfin un pote et moi et quelques petites dizaines d'autres personnes) assistions à une conférence-débat organisée par Attac Sud 93 au sujet des médias, et donc animée par le seul Pierre Rimbert avec en perspective son livre sur Libération.


D'abord, Pierre Rimbert, détendu, simple et le discours très très clair, je n'ai pas du tout été déçu, voire j'ai été séduit si j'ose dire.
La conférence ensuite, plusieurs parties dont certaines reprenaient les propos d'Halimi dans les nouveaux chiens de garde, et d'autres plus propres à l'actualité et quelques ouvertures intéressantes sur la télé et les médias (ça tombe bien, c'était le sujet).
Les parties en question étaient :
  • Liberté de la presse
  • Economie de la presse
  • Censure du propriétaire
  • Information marchandise
Puis des conclusions sur des idées de changement, les évolutions actuelles à Libé, France Inter et réponses à questions sur Internet et le financement public des médias d'information ou l'influence de la publicité.

Moment assez hilarant, le décryptage des suppléments Noel du Nouvel Obs, ce "mensuel de gauche bien connu que le monde nous envie" et dans lesquels Laurent Joffrin fait l'apologie de la consommation de masse, de l'achat, des objets comme lien social et familial, comme symbole de la trêve de Noel... etc.

Conférence vraiment très intéressante, un grand merci à Attac 93, merci au planB. Aujourd'hui, les menaces sur la pluralité sont plus fortes que jamais et comme le dit Pierre, l'existence des alternatifs ne peut avoir comme but que de rétablir un équilibre dans les grand médias, car l'accès aux médias underground est par définition inégalitaire, à l'exemple d'internet, et malgré sa "démocratisation" et la richesse de son contenu. Je vais écouter l'émission d'aujourd'hui de Mermet pour avoir une idée des idées qui auront pu sortir de leur débat d'hier, en espérant que certains changements vont s'opérer à contre-courant de ce à quoi on peut assister en ce moment à Libé.

J'ai enregistré la conférence et j'espère bien la mettre en ligne ici.

2 comments:

Mikkado said...

Coco, j'ai trouvé l'article de Pierre Rimbert, très intéressant et je me doute que la conférence valait le coup. Je suis moins optimiste que toi sur un contre-courant possible dans la presse écrite, dans les années à venir. Par contre internet pourrait changer la donne, un peu comme le fait Acrimed, car les ressources financières sont moins importantes à fournir pour que puisse s'établir un journalisme plus indépendant.
Excuse-moi de ne pas commenter plus longuement tes posts, ces derniers jours je tente de mettre à jour du taf qui à pris pas mal de retard et même mes blogs sont en souffrance ;-))

coco_des_bois said...

La conférence valait le coup, tu peux retrouver les grandes lignes dans le dernier numéro du Plan B.

Je suis d'accord avec toi sur internet, mais comme Rimbert le soulignait, c'est encore un média très inégalitaire, et qui n'est pas à l'abri de la censure arbitraire et de l'état policier. En revanche, que l'élan vienne en partie d'internet, je le pense.